Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le cabinet Bêche se développe et ouvre un bureau à Beaune

Développement. Fin septembre, le cabinet Bêche a inauguré ses bureaux dijonnais et officialisé son partenariat avec le cabinet Barthélémy. Un développement qui s’est poursuivi avec l’ouverture d’un bureau beaunois et la création d’un département viti-vinicole.

Charlotte Lions, Mathilde Bachelet et Florence Descours-Chapet. Cabinet Bêche

Spécialiste en droit du travail, Pierrick Bêche s’est installé, au début de l’année, avec Mathilde Bachelet et Florence Descours-Chapet, toutes deux expertes en la matière, au numéro 2 de la rue de Mirande, à Dijon pour créer le cabinet Bêche. Quelques mois plus tard, à l’occasion de l’inauguration de ses nouveaux bureaux, le 30 septembre, le cabinet Bêche a officialisé son partenariat avec le cabinet Barthélémy.

« Pour nous qui travaillons principalement sur les relations employeur-salarié au sens large, ce partenariat avec ce cabinet national qui intervient uniquement aux côtés des employeurs et dirigeants nous permet d’unir nos moyens, nos réseaux et nos compétences, pour proposer un service plus large et développer plus facilement nos cabinets respectifs », développe Pierrick Bêche.

Avec l’arrivée de Charlotte Lions aux côtés du trio d’avocats dijonnais, le cabinet Barthélémy signe sa vingtième implantation sur le territoire et sa première en Bourgogne Franche-Comté. « C’est aussi pour nous l’occasion d’accéder à des formations de très grande qualité pour nous former et former nos clients. Enfin, lorsque nous rencontrons des difficultés juridiques sur certains de nos dossiers, nous pouvons faire appel au conseil scientifique du cabinet Barthélémy », complète Mathilde Bachelet.

Une vision particulière du droit du travail

À l’origine de ce partenariat, une vision commune, partagée et particulière du droit du travail. « Ce que nous observons souvent lors des procédures en conseil des prud’hommes, c’est la situation “un employeur qui licencie et un salarié qui attaque”. Nous ne souhaitons pas nous positionner dans une approche conflictuelle mais plutôt intervenir en amont en favorisant le conseil et la négociation d’entreprise, explique Pierrick Bêche. Le panel de possibilités offertes par le droit du travail fait qu’il ne faut plus voir le droit du travail comme une contrainte que subissent les entreprises mais vraiment comme un outil d’optimisation... »

Pierrick Bêche. Cabinet Bêche

« Notre objectif est de faire comprendre aux entreprises qu’on peut écrire son propre droit du travail dans son entreprise. Notre approche n’est pas de dire aux clients “vous pouvez” ou “vous ne pouvez pas” mais plutôt de leur demander leurs objectifs et de travailler à la mise en place d’une organisation sociale en adéquation avec leurs attentes économiques, au besoin par la négociation d’entreprise. Le cabinet Barthélémy a la même approche, à la seule différence que là où je parle d’optimisation sociale, ils préfèreront parler d’innovation sociale ».

Un développement dans le droit social viti-vinicole

Quelques mois à peine après l’ouverture du cabinet dijonnais, le cabinet Bêche vient d’ouvrir un nouveau bureau à Beaune. « C’est, pour le coup, une expertise que nous offrons au cabinet Barthélémy, confie Pierrick Bêche. Avec Florence Descours-Chapet, nous avons une approche en droit social viti-vinicole et en faisons la spécialité du bureau beaunois. Ce monde a une convention collective et un fonctionnement très particulier, notamment avec le contrat de tâche qui est très spécifique et qui est en train d’être complètement remodelé au niveau national ».

Le cabinet Barthélémy a d’ailleurs profité de l’expertise de l’avocat dijonnais, beaunois d’origine, pour créer un département viti-vinicole codirigé avec un associé bordelais. « Nous avons des clients qui travaillent dans des domaines très différents, détaille Mathilde Bachelet. Un client qui travaille dans le domaine de l’automobile et un client qui travaille dans le domaine du sanitaire et social ne rencontrent pas les mêmes problématiques alors qu’ils nous interrogent sur la même matière. Il se trouve qu’au sein du cabinet Barthélémy, c’est quelque chose qu’ils ont à coeur de traiter de manière approfondie. Il existe des départements qui se réunissent très régulièrement pour évoquer les problématiques de droit du travail lié à cette activité particulière ».

Antonin Tabard