Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Vite lu

Les écoloustics d’Arconcey remportent le prix coup de cœur du jury

Collectivités Publié le 23 juillet 2021 à 14h20

Depuis 2017, au niveau national, le concours «  Les Écoloustics  » a permis de mobiliser plus de 10.000 élèves de CM1, CM2 et 6ème. À la suite des prix départementaux, quatre lauréats, dont la classe de CM1-CM2 d’Arconcey en Côte-d’Or, ont été désignés par le jury national organisé par la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) à laquelle le Siceco adhère. Le concours propose aux élèves de réfléchir sur la «  transition énergétique  » et de l’illustrer, à partir du thème transversal  : «  les énergies dans ma commune, hier, aujourd’hui et demain  ». Mardi 6 juillet, la classe d’Arconcey a recu le prix coup de cœur du jury national à la Cité des Sciences à Paris. Les élèves en ont profité pour parcourir les expositions et autres ateliers que propose la Cité des Sciences.

L’université de Franche-Comté ouvre une classe prépa Talents

Collectivités Publié le 23 juillet 2021 à 14h20

L’université de Franche-Comté ouvrira une classe préparatoire Talents dès la rentrée universitaire de septembre. Dans ce cadre, une convention a été signée mardi 6 juillet avec l’État major de Gendarmerie et l’École de Police de Montbéliard. Pour Coralie Mayeur-Carpentier, directrice de l’Institut de préparation à l’administration générale (Ipag) de Besançon  : « les partenariats de l’université et de l’Ipag se renforcent avec la Gendarmerie et avec l’École de Police. L’objectif est d’accompagner les candidats à la réussite de leurs concours d’officiers de police, de gendarmerie ou encore de commissaire. Les interventions de nos partenaires manifestent l’orientation de l’UFR en matière de sécurité et de défense. L’Ipag est fière de leur soutien pour la préparation de ses candidats aux concours et se réjouit de la signature de ces conventions dans cet objectif pour les années à venir ».

Le Parc national de forêts soutient les initiatives locales

Collectivités Publié le 23 juillet 2021 à 14h19

Le 8 juillet, le Parc national de forêts a lancé son premier appel à projets en vue de soutenir les initiatives et projets issus du territoire. Particuliers, associations, entreprise et collectivités peuvent dès maintenant solliciter un appui de la part du Parc national pour réaliser leurs projets dans huit thématiques associées à ses missions  : l’agriculture, l’architecture, l’urbanisme et le paysage, l’économie et l’innovation, l’éducation à l’environnement, au développement durable, la forêt, le patrimoine culturel, le patrimoine naturel et le tourisme. Ces projets devront concourir à mettre en œuvre la charte du Parc national de forêts. Un budget total de 150.000 euros a été réservé pour accompagner les initiatives du territoire en lien avec ses missions de connaissance, protection et gestion des patrimoines naturels et culturels, développement durable, accueil, sensibilisation, et transition écologique des filières économiques.

Nouveau président pour Cinov Bourgogne Franche-Comté

Hommes et chiffres Publié le 23 juillet 2021 à 14h16

L’antenne régionale Bourgogne Franche-Comté de la Fédération Cinov, représentative des syndicats des métiers de la prestation intellectuelle, du conseil, de l’ingénierie et du numérique, a récemment élu Khaled Ibrahim à la tête de son nouveau Conseil d’administration. Élu pour un mandat de trois ans, il entend renforcer la présence de la fédération en Bourgogne Franche-Comté à travers son action propre ainsi que sa contribution et son implication active aux débats, aux initiatives et aux programmes régionaux. Diplômé d’une maîtrise en physique des matériaux, d’un magistère en physique et sûreté des systèmes énergétiques et d’un DEA en géographie de l’énergie et aménagement du territoire, il a commencé sa carrière en 1992 en tant que chercheur au sein d’un laboratoire de physique et de sûreté nucléaire. En 2003, il rejoint le laboratoire de géographie ThéMA à Besançon pour y mener des travaux de recherche en géographie de l’énergie, notamment sur le développement d’une approche territoriale et urbaine de la problématique énergétique. Enfin, avec son épouse et associée, il crée en 2005 le cabinet d’ingénierie et de conseil S2E et est aujourd’hui directeur général de S2E-Groupe.

La chute sans fin du diesel

Automobile Publié le 19 juillet 2021 à 11h31

À quel niveau se situeront les ventes de diesel au moment où les modèles l’utilisant seront bannis des catalogues des constructeurs ? Au rythme de la décrue des immatriculations, cela risque de ne pas affecter grand monde. En juin, seulement 20 % des voitures neuves étaient des diesels. Un chiffre inédit depuis plus de 40 ans. Sans remonter à la période hégémonique du diesel, il suffit de se rappeler qu’en 2015 il représentait 57 % des voitures particulières mises sur le marché et 52 % l’année suivante. En juin 2019, les diesels fédéraient encore plus d’un tiers des acheteurs. Depuis, la tendance s’est accentuée. Pas une seule fois depuis le début de l’année, la part de diesel n’a excédé les 25 %. À l’issue du premier semestre, seulement 23 % des immatriculations concernaient des voitures roulant au gazole Un recul de 8 % sur un an. Certaines marques ont décidé de ne plus en proposer sur leurs nouveaux modèles, ce qui contribue à accélérer un mouvement qui semble irréversible.

En parallèle, la montée en puissance des hybrides s’est confirmée au point de dépasser les diesels avec 24,3 % des immatriculations de voitures neuves (223 807) dont 71 708 versions rechargeables s’octroyant à elles seules 8,7 % des ventes du premier semestre. La catégorie, après avoir longtemps stagné, décolle enfin grâce à une offre en forte progression. Les 100 % électriques gagnent elles aussi du terrain avec 72 545 voitures écoulées en six mois et 7,9 % du total des immatriculations depuis le début de l’année. La baisse des aides fiscales pour les 100 % électriques et dans une moindre mesure pour les hybrides rechargeables a sans doute incité les acheteurs à anticiper leur décision d’achat avant le 1er juillet.

Enfin, les modèles utilisant la bicarburation GPL/GNV sortent de la marge, en particulier grâce à Dacia avec ses offres « usine ». Au premier semestre, 23 000 voitures à bicarburation ont été immatriculées pour atteindre 2,5 % du marché. Les voitures roulant au sans-plomb restent cependant majoritaires mais leurs ventes régressent. Elles se sont établies à 42,3 % (390 686) du total. Par voie de conséquences, les émissions moyennes de CO2 reculent nettement, passant de 123,2 g/km en juin 2020 (norme WLTP) à 107,5 g/km. Le progrès est significatif mais loin de la norme européenne de 95 g/km en vigueur depuis le 1er janvier…

Christophe Mazel prolonge son contrat avec la JDA Dijon.

Hommes et chiffres Publié le 5 juillet 2021 à 14h04

La JDA Dijon vient d’annoncer la prolongation du contrat de son entraineur principal Christophe Mazel, d’une saison supplémentaire. Il est désormais lié au club jusqu’en 2022. Arrivé à la tête de l’équipe en 2019, Christophe Mazel a réussi, dès sa première saison, à positionner le club à la huitième place du championnat au terme d’une saison avortée à cause de la crise sanitaire. Cette année, l’équipe sort d’une saison prometteuse avec un effectif renouvelé et composé de jeunes joueuses talentueuses. Christophe Mazel sera donc aux commandes de l’équipe une troisième saison consécutive avec l’ambition de continuer de faire grandir le club. «  Avec un effectif largement modifié, Christophe Mazel a su le faire progresser et créer une nouvelle dynamique depuis janvier permettant de maintenir la JDA Dijon en Ligue Butagaz Energie  », réagit Christophe Maréchal, le directeur sportif.

Laurence Henriot est la nouvelle présidente de Bio Bourgogne.

Hommes et chiffres Publié le 5 juillet 2021 à 14h00

Laurence Henriot, agricultrice bio en Côte-d’Or, a été élue à la présidence de Bio Bourgogne le 8 juin dernier. «  Je suis très heureuse de succéder à Philippe Camburet, qui a présidé Bio Bourgogne ces trois dernières années et j’ai très envie de m’impliquer pour continuer à défendre l’agriculture biologique ainsi que les valeurs que nous défendons au sein du réseau  ! Je suis associée au sein du Gaec Henriot, nous sommes trois associés dont mon conjoint. Je suis maman de deux enfants de huit et dix ans. Notre ferme de 255 hectares 100 % bio se trouve à Villebichot (à côté de Nuits-Saint-Georges) et est conduite en polyculture élevage. Nous élevons 75 vaches allaitantes et leur suite, de race charolaise, bazadaise et ferrandaise. La moitié de la surface est consacrée à l’élevage, l’autre moitié à la production végétale. Notre ferme est ainsi autonome. Nous avons développé la vente directe depuis 2011 pour valoriser une partie de nos animaux. Un moulin à meule de pierre type astrié, en place depuis un an, nous permet de transformer une petite partie de nos céréales en farine et de la vendre en direct, une autre manière pour moi de communiquer sur mon métier et nos valeurs. Enfin, avant de m’installer j’ai été salariée de 2001 à 2012  : animatrice du Groupement des agrobiologistes de Côte-d’Or - GAB21 et animatrice élevage au Sedarb, devenu depuis Bio Bourgogne, structure à laquelle je reste attachée. Je suis d’autant plus émue par ma nouvelle fonction  !  », explique-t-elle.

iXblue nouveau leader européen de la photonique et des technologies quantiques

Entreprises Publié le 5 juillet 2021 à 13h00

Xblue, entreprise de haute technologie dans les domaines de la navigation, de la photonique et du spatial a fait l’acquisition des sociétés Kylia (composants et instruments optiques) et Muquans (instruments quantiques intégrés). En intégrant ces deux entreprises, iXblue se positionne encore plus fortement sur le marché de la photonique et en devient l’un des acteurs majeurs.

Ce rapprochement avec Kylia et Muquans permet à iXblue de conforter ses avancées technologiques pour toute sa branche photonique à destination des marchés de l’espace, des géosciences, des lasers, des communications et des technologies quantiques.

Le site d’iXblue installé sur TEMIS et spécialisé dans les solutions de modulation, comme les autres établissements français du groupe, bénéficieront de l’émergence de synergies nouvelles qui s’appuient sur la complémentarité des expertises dans l’instrumentation de très haute performance.

Beaune célèbre l’opéra baroque et romantique

Sortir Publié le 28 juin 2021 à 14h18

Pour sa 39e édition, le Festival international d’Opéra baroque et romantique proposera sept opéras et oratios, ainsi que quatre récitals, parmi lesquels trois opéras et trois récitals qui auraient dû être joués lors de l’édition 2020 annulée  : La Flûte enchantée de Mozart, Le Retour d’Ulysse dans sa patrie de Monteverdi, Il Trionfo del Tempo e del Disinganno de Haendel, ainsi que les récitals de Chara Skerath, Mari Eriksmoen et Andreas Scholl. Enfin, parmi les nouvelles productions lyriques et vocales  : Lucio Silla de Mozart, L’Allegro, Il Penseroso ed il Moderato et Semele de Haendel, Magnificat de Bach et Gloria de Vivaldi, ainsi qu’un récital de Paul-Antoine Bénos.

Tous les weekend du 9 au 31 juillet, dans la Cour d’honneur et la Salle des Pôvres des Hospices de Beaune et dans la Basilique Notre-Dame.
Plus d’informations sur : festivalbeaune.com

Un peintre bourguignon à l’honneur à dijon

Sortir Publié le 28 juin 2021 à 14h15

Pacifiste, anticlérical, anticonformiste, humaniste, André Claudot est un dessinateur et un peintre dont la vie artistique, politique et sociale est aussi riche que complexe. L’exposition au sein de laquelle dialoguent les œuvres issues des collections des musées de Dijon avec celles de collectionneurs particuliers passionnés et d’institutions locales, rassemble des peintures et dessins, certains inédits, mais aussi des écrits, des photographies et des documents d’archives. À travers la centaine d’œuvres exposée, la ville de Dijon souhaite rendre hommage à cette personnalité singulière et engagée qui a marqué sa ville natale de son vivant et qui, aujourd’hui encore, reste présent dans la mémoire collective des Dijonnaises et des Dijonnais. Près de 40 ans après sa mort, le musée des Beaux-Arts lui consacre une rétrospective intitulée André Claudot – 1892-1982 – La couleur et le siècle, à découvrir jusqu’au 20 septembre. La couleur tout d’abord, car c’est bien elle qui vient immédiatement à l’esprit lorsqu’on pense aux peintures de Claudot. Quel que soit le thème de l’œuvre ou son genre, la couleur n’a jamais quitté le pinceau de Claudot. Elle est la sève qui irrigue son inspiration et fait surgir son élan créatif. Le siècle ensuite. Lorsqu’on se plonge dans la vie d’André Claudot, on a le sentiment que l’homme a condensé, en une seule vie, une dizaine d’existences variées. L’artiste a traversé le siècle et l’a dépeint, s’inscrivant comme le témoin privilégié d’une époque passée dont ses œuvres gardent la trace, parfois heureuse, parfois sanglante.

Jusqu’au 20 septembre au musée de Beaux-Arts de Dijon. musees.dijon.fr

Besançon se met au vert

Sortir Publié le 28 juin 2021 à 14h13

Tous le mois de juillet, la direction Biodiversité et Espaces vert de la ville de Besançon propose de nombreuses animations de découverte de la nature  : balades découvertes des insectes et des arbres avec la Petite école dans la Forêt, spectacles vivants en musique avec le Théâtre Envie, lecture et atelier tissage en plein air avec le Bibliobus, ou encore initiation à la peinture, au dessin et au modelage animalier avec Françoise Picavet.

Du 7 au 30 juillet à la forêt de Chailluz.

La CMA organise sa semaine du Numéric’ en webinaires

Entreprises Publié le 28 juin 2021 à 11h52

La Semaine du Numéric se déroulera du lundi 28 juin au vendredi 2 juillet. Elle est organisée par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Bourgogne Franche-Comté. Plusieurs webinaires gratuits dédiés au numérique sont organisés tous les jours à destination des artisans de la région.

Plus d’informations et inscription sur  :
artisanat-bfc.fr/numeric

La RSE à l’honneur au Cellier de Clairvaux de Dijon

Entreprises Publié le 28 juin 2021 à 11h51

Dirigeants, entreprises clientes du secteur privé ou public, interlocuteurs RSE/RSO, entreprises de propreté, venez rejoindre le groupe territorial organisateur, en présence de personnalités et autres partenaires autour de l’événement du Jeudi 1er juillet prochain de 9h30 à 13 heures au Cellier de Clairvaux de Dijon. Depuis cinq ans la métropole dijonnaise développe une démarche RSE territoriale, responsabilité sociétale exemplaire, rayonnant sur la région Bourgogne Franche-Comté. Cette démarche sera marquée le 1er juillet prochain par deux tables rondes tournées vers de nouvelles organisations de travail et achats plus responsables avec le secteur de la propreté. Les nouvelles pratiques développées en ce sens seront valorisées par des signatures de chartes en fin de matinée.

Inscription en ligne sur  : https://forms.gle/KPsw3gu3uH1iihpWA
Plus d’informations  : brigitte.hermouet@euryale.fr

Éric Blondet réélu président de l’URPS Médecin libéral BFC

Hommes et chiffres Publié le 28 juin 2021 à 11h39

L’Union régionales des professionnels de santé - médecin libéral en Bourgogne Franche-Comté a tenu vendredi 4 juin sa première assemblée générale depuis les élections professionnelles d’avril. À cette occasion, son bureau a été élu, ce qui a doné lieu à un renouvellement partiel. Le docteur Éric Blondet a été réélu président, tout comme le docteur Patrick Bouillot a été réélu trésorier et le docteur Christophe Thibault réélu secrétaire général. Comme le souligne Éric Blondet, «  les élus, dont la moitié le sont pour la première fois, ont tenu ainsi à affirmer leur volonté de poursuivre les travaux entrepris et la dynamique initiée lors de la mandature précédente, dans un esprit d’ouverture à toutes les sensibilités. [...] Une chose est sûre  : nous ne manquerons pas de faire porter la voix des professionnels libéraux comme nous l’avons déjà fait jusqu’alors, et de livrer nos analyses, notamment chiffrées, et nos retours d’expérience terrain  ». Entre autres objectifs, le nouveau bureau souhaite poursuivre sa mobilisation sur les enjeux démographiques, mais également sa dyamique sur les enjeu liés à l’organisation territoriale (en particulier, les soins non programmés et les services d’accès aux soins) et la coordination interprofessionnelle. Enfin, il souhaite aussi travailler encore et toujours à la place de la médecine libérale dans la réponse aux crises sanitaires.

Nouveau directeur général des services à Chevigny-Saint-Sauveur

Hommes et chiffres Publié le 28 juin 2021 à 11h37

Véritable spécialiste des collectivités territoriales, Bruno Brilliard vient de prendre ses fonctions en tant que directeur général des services de la ville de Chevigny-Saint-Sauveur. Attaché principal de 50 ans, il a débuté sa carrière dans la fonction publique territoriale en 1992, au Conseil général de la Côte-d’Or. Son parcours l’a ensuite amené au Conseil régional de Bourgogne avant une parenthèse dans le sud, où il a notamment occupé un poste d’attaché parlementaire, puis un retour en Côte-d’Or. Successivement DGS des villes de Saint-Jean-de-Losne, d’Is-sur-Tille et de la comcom des Vallées de la Tille et de l’Ignon (Covati), Bruno Brilliard a choisi un nouveau challenge «  extrêmement motivant  » (ce sont ses mots) en devenant DGS de Chevigny.

| 1 | 2 |