Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Vite Lu

La nouvelle carte nationale d’identité déployée en Côte-d’Or

Collectivités Publié le 14 juin 2021 à 14h54

La protection de l’identité est une mission essentielle du ministère de l’Intérieur. Depuis trois ans, la France a entrepris une démarche de modernisation de la carte nationale d’identité dont l’actuel format date de 1995. Elle est déployée progressivement depuis le 15 mars 2021 dans plusieurs départements pilotes.
Ce dispositif sera déployé en Côte-d’Or à compter de ce lundi 14 juin et sera généralisé à la France entière avant le 2 août prochain.
Les usagers qui demanderont la création d’un premier titre ou le renouvellement d’un titre se verront attribuer la nouvelle carte nationale d’identité.
Son usage reste inchangé et permet aux titulaires de justifier de leur identité. Cette nouvelle carte nationale d’identité peut également servir de titre de voyage, certains états (UE et hors UE) l’acceptant au même titre que le passeport. Sa validité est de 10 ans.
La nouvelle carte sera plus pratique pour les usagers (format d’une carte bancaire, maintien de la possibilité d’indiquer deux adresses au verso pour les enfants en résidence alternée chez leurs parents...). Elle sera également plus innovante et sécurisée pour lutter contre l’usurpation d’identité (intégration de nanotechnologies, puce gravée garantissant une protection optimale des données...) et verra son design modernisé.
L’actuelle démarche à suivre pour obtenir une carte nationale d’identité reste inchangée. Pour faire une demande, plusieurs possibilités :

  • se rendre dans une mairie équipée d’un dispositif de recueil (renseignements sur le site de la préfecture www.cote-dor.gouv.fr ou par téléphone 3939 Allô Service public) ;
  • déposer une pré-demande en ligne sur www.ants.gouv.fr et ainsi gagner du temps en limitant ses déplacements en mairie.

Les « Rendez-vous de la retraite »

Entreprises Publié le 14 juin 2021 à 12h13

Le chômage partiel aura-t-il des conséquences sur la retraite ? Faut-il engager des démarches lorsque l’on change de secteur professionnel ? Quel est l’impact d’un congé parental sur mes cotisations ? Une expérience professionnelle à l’étranger est-elle comptabilisée dans le calcul des droits à la retraite ?... L’Agirc-Arrco et l’Assurance retraite organisent une nouvelle édition commune des Rendez-vous de la retraite du 28 juin au 3 juillet. Durant cette semaine, les actifs de tous les âges sont invités à faire le point sur leur situation personnelle par téléphone ou dans l’un des 19 points d’accueil situés en Bourgogne Franche-Comté. Plus d’une centaine de conseillers retraite seront mobilisés pour proposer gratuitement plus de 2.400 entretiens pour répondre à toutes leurs questions. Inscriptions par téléphone ou depuis le site rdv-retraite.fr. Les actifs seront accueillis du lundi au vendredi de 8h30 à 19 heures, ainsi que le samedi de 9 à 18 heures. Le format mixte de cette nouvelle édition offre davantage de souplesse dans la prise de rendez-vous et permet de rendre l’événement accessible au plus grand nombre dans le respect des règles sanitaires en vigueur.
La retraite est le reflet des parcours personnels et professionnels. Que l’on soit proche ou non de la retraite, les Rendez-vous de la retraite sont l’occasion d’échanger avec un conseiller sur sa situation personnelle, pour ajuster ses choix de carrière ou préparer sereinement son départ. Des informations en ligne sur le site rdv-retraite.fr complèteront l’évènement pour s’informer sur ses droits et se familiariser avec les services d’aide aux démarches. Vérifier son relevé de carrière en ligne, simuler l’impact d’un choix de vie ou de carrière sur le montant futur de sa retraite au moyen du simulateur retraite M@rel...

rdv-retraite.fr

Renouvellement de convention entre Enedis et le Comité régional handisport de Bourgogne Franche-Comté (CHBFC)

Entreprises Publié le 11 juin 2021 à 13h42

Destiné à aider l’association, ce partenariat vise à appuyer ces acteurs du sport pour équiper au mieux les licenciés au travers de matériels adaptés au handicap de chacun. Qu’il soit physique ou mental, le handicap ne devient ainsi plus une limite : chaque adhérent peut pratiquer le sport de son choix sans contrainte ni difficulté. C’est notamment grâce à la participation financière de partenaires clés tels qu’Enedis Bourgogne, acteur engagé au service de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et de la diversité, que l’association peut, à plus large échelle, doter au mieux les clubs en équipements spécifiques pour les personnes en situation de handicap.
Avec plus de 100 clubs partenaires sur la région, plus de 50 activités disponibles, des sports en salle aux sports en pleine nature, le Comité régional handisport rend ainsi la pratique plus simple et plus accessible. Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 2.000 licenciés qui font partie des équipes de la fédération Handisport en Bourgogne Franche-Comté.
Par ailleurs, Enedis Bourgogne s’engage de longue date pour le handicap en déployant une politique sociale ambitieuse qui contribue à la dynamique économique des territoires, y compris grâce au recrutement de personnes en situation de handicap et aux achats qu’elle réalise auprès du Secteur du travail protégé et adapté (STPA) : en 2020, 13 millions d’euros ont été confié par Enedis aux STPA permettant ainsi de créer 450 emplois de personnes en situation de handicap.

les vins de la Cave des Vignerons de Buxy certifiés Haute valeur environnementale (HVE)

Vite Lu Publié le 11 juin 2021 à 13h40

Le dispositif HVE porté par le ministère de l’Agriculture distingue les exploitations agricoles et viticoles fortement engagées dans des pratiques plus respectueuses de l’environnement et de la biodiversité, et répond aux attentes du grenelle de l’Environnement de 2008. Avec 7.000 exploitations viticoles certifiées, la filière est fortement représentée au sein de ce label et atteste de cette volonté croissante des viticulteurs de s’impliquer dans la transition agroécologique.
Si l’engagement de la Cave des Vignerons de Buxy en matière de développement durable ne date pas d’hier, notamment avec son action soutenue au sein du réseau “Vignerons Engagés” depuis 2011, c’est un palier supplémentaire qu’elle vient d’atteindre en décrochant la certification HVE niveau 3, voie A– le plus exigeant en matière de critères – grâce à une mobilisation intense de ses vignerons-coopérateurs.
La Cave des Vignerons de Buxy a donc validé pour un an tous les critères requis, notamment en matière de gestion des ressources en eau et de la fertilisation. Le label reconnaît également une stratégie constructive sur la question phytosanitaire et une prise en compte de la biodiversité. Un panel de 17 vignerons a été audité cette année, échantillonnage 2021 représentant l’ensemble des associés coopérateurs.

Contrôle technique : les VUL mauvais élèves

Automobile Publié le 9 juin 2021 à 16h10

En 2020, les utilitaires légers ont été de plus en plus nombreux à être recalé au contrôle technique. Plus de 28 % des plus de 10 ans ont été contraints à une contre-visite. L’entretien des véhicules utilitaires légers (VUL) est-il négligé ? C’est ce que semble indiquer les statistiques du contrôle technique 2020. Une dégradation dont s’alarme le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) qui parle de « chiffres particulièrement préoccupants ». D’autant plus que les VUL sont fortement sollicités : kilométrage important, surcharge fréquente, multiples conducteurs…
En 2020, 10,48 % des utilitaires légers de moins de quatre ans ont échoué au contrôle technique et ont été contraints de passer une contre-visite. C’est deux fois et demie plus que les voitures particulières (4,28 %). Entre quatre et sept ans, le taux d’échec grimpe à 14,29 %. Il monte à 18,7 % pour les VUL de 7 à 10 ans et culmine à 28,31 % pour les plus de 10 ans. Pour le CNPA qui relaie ces données, la situation est sérieuse et constitue « une source de précarité et de danger si ces véhicules ne sont pas entretenus de façon régulière. »
Autre point négatif, le contrôle obligatoire de la pollution effectué annuellement en alternance avec le contrôle technique. C’est encore pire puisque les propriétaires des VUL s’en exonèrent de plus en plus. Sur 2,5 millions d’utilitaires ayant passé le contrôle technique en 2019, seulement 1,246 million s’est présenté en 2020 pour effectuer le contrôle de leurs émissions polluantes. À peine plus de la moitié et un recul de plus de 21 % par rapport à la période précédente. Le constat est édifiant. Autant dire qu’ils se contrefichent de ces obligations réglementaires et ne craignent pas vraiment les sanctions qui pourraient en découler. Il serait intéressant de connaître le nombre de ceux qui se sont fait verbaliser pour s’être exonérés de ce contrôle. Pas beaucoup sans aucun doute.
Comme le souligne le CNPA, cela constitue pourtant « un enjeu majeur dans le contexte de la mise en place des Zones à Faibles Émissions ». Avec le risque de voir des voitures correctement entretenues mais classées en Crit’Air 3 ou 4 interdites des centres-villes alors que des VUL ultra-polluants et dangereux pourront y circuler librement en toute impunité. DM

Nouveau président au conseil régional de l’ordre des géomètres

Hommes et chiffres Publié le 7 juin 2021 à 14h07

Le Conseil régional de l’Ordre des géomètres-experts de Dijon, regroupant les huit départements de Bourgogne Franche-Comté, a tenu, de façon digitale, son assemblée générale le 5 mai dernier. Depuis le 16 mars, les 18 Conseils régionaux de la profession se mobilisent pour ce temps fort de la vie de l’institution qui voit un tiers de ses conseillers renouvelés. Pour l’occasion, Véronique Laubérat, alors présidente du Conseil régional de l’Ordre des géomètres-experts de Dijon, a conduit l’Assemblée générale de façon dématérialisée. Cette alternative pensée au vu des enjeux sanitaires a permis aux 64 géomètres-experts de la région Bourgogne Franche-Comté de se réunir pour procéder au renouvellement d’un tiers des élus du Conseil régional. Les géomètres-experts de Dijon ont opéré des changements dans l’organisation de leur conseil régional. Olivier Colin est en effet élu président du Conseil régional de l’Ordre des géomètres-experts pour la première fois. Il entrera en fonction le 15 juin prochain et sera entouré de huit autres conseillers  : Jean-Baptiste Rollin, Laurent Gelin, Frédéric Jamey, Frédéric Bartial Estelle Caulfuty, Jean-Louis Deleligne, Hélène Mornand et Marie-Claire Bettinelli-Grappe.

BSB nomme un nouveau directeur pour son Master Grande École

Hommes et chiffres Publié le 31 mai 2021 à 17h39

Alexandre Pourchet est le nouveau directeur du Master Grande École (MGE). À BSB depuis 2016, il a été directeur du MSc Corporate Finance & Investment Banking (CFIB) puis directeur des programmes Postgraduate. Il est titulaire d’un doctorat en management stratégique et corporate finance à l’Université Paris Dauphine et à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). L’une de ses missions est de travailler à l’évolution du MGE, avec une philosophie qui place en son cœur le triptyque «  Big Data/Digital, Green, Humanities  ». La ligne directrice est l’appréhension de la complexité sous toutes ses formes, le questionnement de son savoir et la quête de sens, ce qui doit se traduire par une hybridation des compétences, via des parcours toujours plus à la carte.

Olivier Chevrier prend la direction d’Harmonie Mutuelle BFC

Hommes et chiffres Publié le 31 mai 2021 à 17h37

Pour accroître le rayonnement de la mutuelle et renforcer son ancrage territorial, Harmonie Mutuelle revoit l’organisation de ses régions et nomme Olivier Chevrier en tant que directeur régional Bourgogne Franche-Comté. Actuellement, Harmonie Mutuelle Bourgogne Franche-Comté compte 128 collaborateurs, 81 élus, neuf agences implantées dans les huit départements de la région et recense 192.563 adhérents (entreprises et particuliers). Âgé de 51 ans, Olivier Chevrier débute sa carrière dans le prêt-à-porter. Il rejoint le secteur mutualiste en 2001 et occupe successivement les postes de responsable conseiller entreprise à la MNH (2001), responsable commercial entreprise à la Mutuelle Familiale (2008) et à la Mutuelle Viasanté (2010), directeur du développement commercial (2017). En 2020, Olivier Chevrier est nommé responsable réseau collectif Nord-est Harmonie Mutuelle puis directeur régional Bourgogne Franche-Comté en avril 2021. « Ma mission en tant que directeur régional est de faire rayonner Harmonie Mutuelle à travers des sujets aussi vastes que l’environnement ou l’accompagnement médical, et de devenir un acteur global et reconnu comme tel dans la région. Pour cela, je suis fier de pouvoir compter sur le pouvoir du collectif, pour nous permettre de construire ensemble et de donner du sens à nos actions au quotidien », confie le nouveau directeur.