Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Automobile : Nomblot, partenaire avant-gardiste de Stellantis

Automobile. À Champlay, l’entreprise familiale plus que centenaire a imaginé « Village Automobile by Nomblot », une concession qui regroupe toutes les marques « européennes » du constructeur. Novateur, ce site préfigure la nouvelle stratégie adoptée par Stellantis pour affronter les mutations technologiques du secteur.

Serge Nomblot, l’actuel directeur général du groupe Nomblot. JDP

En 1912, le grand-père de Serge Nomblot, l’actuel directeur général du groupe, vendait sa première automobile à Marcigny (Saône-et-Loire), près de Paray-le-Monial. Depuis, la fidélité de la famille Nomblot à la « marque au lion » n’a cessé de se confirmer. Avec 17 sites répartis dans les départements du Rhône, de la Saône-et-Loire et de l’Yonne - « de Villefranche-sur-Saône jusqu’à Sens » -, le groupe Nomblot (500 salariés, 300 millions d’euros de chiffre d’affaires) s’est imposé, en un peu plus d’un siècle, comme l’un des interlocuteurs privilégiés des particuliers et des professionnels pour « tout ce qui tourne autour des questions de mobilité ». Un secteur qui connaît une véritable révolution tant technologique que stratégique.

À l’initiative du concessionnaire bourguignon, de l’UIMM et du Medef de l’Yonne, les chefs d’entreprise icaunais étaient d’ailleurs invités, jeudi soir, au tout nouveau « Village Automobile by Nomblot », à « repenser leur parc automobile » à l’heure où les réglementations fiscales et environnementales en faveur de l’électrification des flottes professionnelles n’ont jamais été aussi « incitatives ». Les représentants de Stellantis France et du Syndicat départemental de l’énergie de l’Yonne (Sdey) se sont employés à faire acte de pédagogie pour accompagner les entrepreneurs vers cette nécessaire transition énergétique.

Stratégie de marques

Au-delà du bouleversement industriel, le groupe Nomblot a souhaité, il y a deux ans, précéder sur son site jovinien la nouvelle stratégie du géant de l’automobile en matière de distribution. Quand hier, il ne représentait que les seuls modèles de Peugeot, il propose à présent avec « Village Automobile by Nomblot » près de l’intégralité de la gamme des sept marques européennes de Stellantis. Cette nouvelle configuration anticipe, en outre, les objectifs de réduction de l’empreinte immobilière des concessions.

« Ce qui nous a rendu la tâche difficile a été de conserver l’identité propre de chacune des marques pour leur commercialisation et d’appréhender les différentes technologies embarquées dans chaque modèle », explique Serge Nomblot. « Nous avons formé nos collaborateurs qui ont su faire preuve d’adaptabilité et de compétence. La technologie d’un Jeep Wrangler hybride n’est évidemment pas celle d’une Citroën C1 électrique. »

Stéphane Bourdier