Informations régionales économiques et juridiques
93e année

La transformation de la filière automobile de BFC accompagnée par l’État et la région

Automobile. Mercredi 29 juin, le préfet de région, Fabien Sudry, et la présidente du Conseil régional, Marie-Guite Dufay, ont réuni le comité de pilotage au sein de l’entreprise Streit Mécanique, à Pays-de-Clerval (Doubs), pour faire un point d’étape sur le plan État-région pour la filière automobile en Bourgogne Franche-Comté.

La transformation de la filière automobile de BFC accompagnée par l'État et la région
Marie-Guite Dufay a visité les locaux de l’entreprise Streit Mécanique pour faire un point d’avancement sur ce plan État-région. (Crédit : DR)

Déjà confrontée à des défis majeurs liés à la Covid-19, aux tensions d’approvisionnement ou encore à la hausse des prix de l’énergie, phénomènes accentués par la guerre en Ukraine, la filière automobile sera profondément transformée dans les prochaines années : transition vers le véhicule électrique, digitalisation, changement des habitudes de consommation... C’est dans ce contexte que l’État et le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ont décidé de lancer, le 9 mars, le plan automobile État-région pour aider les entreprises, les salariés et les territoires à affronter les défis majeurs qu’ils auront à relever.

Un dispositif lancé dans trois nouveaux territoires de la région

Cette initiative repose à la fois sur le plan national pour l’automobile de l’État, et sur la feuille de route automobile de la région adoptée le 26 janvier. Mercredi 29 juin, les partenaires de ce dispositif se sont réunis dans les locaux de l’entreprise Streit Mécanique basée à Pays-de-Clerval, dans le Doubs (voir encadré), pour faire un point d’avancement sur ce plan État-région. La Force d’intervention mutations automobile (Fima), a ainsi déjà rencontré et accompagné plus de cinquante entreprises en trois mois. Le dispositif chocs industriels va être lancé rapidement dans trois nouveaux territoires de la région, portant à quatre le nombre de territoires accompagnés, grâce à la signature d’une convention exceptionnelle entre l’État, la région et la Banque des territoires. Enfin, les efforts en matière d’emploi et de formation dans l’automobile vont être poursuivis et amplifiés par l’État et la région.

« En Bourgogne Franche-Comté, l’État et le Conseil régional unissent leurs forces pour accompagner toutes les entreprises de la filière à travers un plan automobile commun, dont on voit déjà les premiers résultats », a indiqué le préfet de région, Fabien Sudry. « La région est mobilisée, au côté de l’État, pour soutenir les 45.000 salariés et les 400 entreprises de la filière face aux grands enjeux qu’ils auront à affronter. La mise en place d’un ambitieux plan d’action État-région doit nous permettre d’anticiper les mutations qui menacent les sous-traitants  », a pour sa part rappelé la présidente de région, Marie-Guite Dufay.

Frédéric Chevalier