Informations régionales économiques et juridiques
93e année

La voiture, objet de passion

Automobile. Monarques lointains, industriels milliardaires, joueurs de foot, stars de la télé : les plus gros collectionneurs du monde accumulent les modèles les plus rares et les plus chers.

La Ferrari GTO, le graal absolu des collectionneurs. DR

Ils sont quelques centaines de milliardaires à se disputer avec acharnement les voitures d’exception mises aux enchères dans les plus grandes ventes orchestrées régulièrement à travers le monde où à se ruer sur les supercars à diffusion très limitée, avant même leur arrivée sur ce micro-marché. Il y a ceux qui les accumulent avec voracité, ceux qui, en esthètes, les sélectionnent avec un soin méticuleux, ceux qui s’intéressent exclusivement aux voitures de course avec palmarès... Au total, on arrive à ces sommes folles, déconnectées de la réalité. En tête, loin, très loin de ses concurrents, quasiment hors concours, on trouve le Sultan de Brunei, micro-état de 425.000 habitants.

Il est celui qui accumule le plus de voitures, plus de 7.000 dont une palanquée de Ferrari, Rolls uniques, parfois carrossées exclusivement pour lui. Et celui dont la collection vaut le plus cher : cinq billions de dollars. Billions ! Une simple estimation car dans cet univers, on en est réduit à des recoupements et des supputations. Derrière, c’est plus clair. Ralph Lauren, le géant mondial de la mode preppy, pointe ses Ray-Ban aviator au deuxième rang. Lui privilégie la qualité à la quantité. Seulement une petite centaine de voitures. Mais pas n’importe lesquelles : Bugatti Atlantic, Ferrari 250LM et GTO, Jaguar D Type, Spyder Porsche RS550 : des pièces souvent uniques avec un palmarès en course. Au bout du compte, on arrive à 350 millions de dollars. Quand même ! Sur la troisième marche de ce podium pour « happy few » : Lawrence Stroll.

Le rêve se nourrit de mystère

Le milliardaire canadien a bâti une partie de sa colossale fortune grâce à Ralph Lauren et Tommy Hilfiger dont il assure la distribution mondiale. Sa collection est évaluée à 185 millions de dollars. Propriétaire de l’écurie de F1 Aston-Martin et de la marque éponyme, il fait partie des grands amateurs de Ferrari d’exception. Jay Leno, animateur télé, méga star aux États-Unis mais inconnu en Europe, suit avec 286 voitures pour environ 150 millions de dollars. Il devance deux autres vedettes de la télévision américaine avant qu’apparaisse le premier sportif. Il s’agit de Lionel Messi avec un parc automobile évalué à 50 millions de dollars.

Le double du boxeur Floyd Mayweather Jr que suivent Ronaldo (22,5 millions), David Beckham (20 millions) et Lewis Hamilton, seulement 13e (17,2 millions). Les trois premières femmes appartiennent à la même famille à rallonge Jenner-Kardashian, Kylie (14 millions) devançant Kandall (10 millions) et Kim (sept millions). Cette liste n’est pas exhaustive. Certains préfèrent la discrétion absolue à l’image des familles royales européennes ou les grands collectionneurs qui vivent leur dévorante passion sans l’afficher publiquement. Le rêve se nourrit aussi de mystère.

Dominique Marée