Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Range Rover : monumental

Modèle. Le vaisseau amiral britannique repousse les standards du luxe et de la performance à des niveaux exceptionnels. Une motorisation 100% électrique débarquera en 2024.

Range Rover - SUV - Sport -
La ligne épurée du nouveau Range Rover hypnotise les regards. (© DR)

Le Range Rover a toujours été à part. Dès sa naissance en 1970, il a imposé sa singularité. Celle d’un 4X4 haut de gamme - le mot SUV était inconnu - proposant un niveau de prestations routières de haut niveau comparable à celui des meilleures berlines de l’époque tout en étant capable de s’aventurer en tout-terrain et de concurrencer sans complexe les franchisseurs purs et durs dans leur domaine de prédilection. Du jamais vu. Mais pas surprenant quand on sait que le Range Rover partage son ADN avec l’inimitable Land. En un demi-siècle d’existence et cinq générations dont 26 ans pour la première, le Range n’a cessé de hisser son niveau de jeu. Entre-temps, les SUV sont arrivés et ont bouleversé les codes, jusqu’au sommet de l’automobile avec les Bentley Bentayga et Rolls Cullinan, un duo aux noms prestigieux.

Esthétiquement, le Range Rover ne laisse pas indifférent. Sa sobriété sans concession surprend et lui confère une allure à nulle autre pareille. Une épure sur roues. Le tout en 5,05m ou 5,25m pour la version à empattement long (3,20m). Ses autres mensurations sont à l’unisson : 2,04m de large, 1,87m de haut. Et sa masse culminant à plus de 2,7 tonnes est en rapport.

Quant à la présentation intérieure, jamais encore, elle n’avait atteint ce niveau d’équipements et de finition avec des matériaux d’exception suggérant un luxe absolu, tout en restant d’une sobre élégance, sans la moindre ostentation. Les amateurs de bling-bling qu’on associe spontanément à ce genre de voiture, seront déçus. Inutile de détailler la richissime dotation distillée en trois finitions et des aménagements en 4, 5 ou 7 places. Il y a tout. Et le reste. Rien de plus normal à ce niveau stratosphérique de prestations avec des tarifs débutant à plus de 127 000€. Les plus exigeants franchiront allégrement le cap des 200 000€ sans sourciller. Les versions SV, élaborées par le service « Special Vehicle Operations » de la marque, pousse le raffinement encore plus loin, en offrant de multiples possibilités de personnalisations. Un autre monde où ses rivaux potentiels se comptent sur les doigts d’une main.

18G/KM DE CO2 POUR LES VERSIONS HYBRIDES RECHARGEABLES

S’il hisse les standards du luxe à un niveau encore jamais atteint par la famille, le Range Rover, 5e du nom, s’adapte à l’évolution technologique avec des motorisations hybrides légères 48V, hybrides rechargeables et 100% électriques (en 2024) aux cotés des somptueux six cylindres et V8 essence sans pour autant délaisser les diesel. Une multitude de choix qu’il est le seul à proposer sur le marché. Si le V8 double turbo essence développant 530ch séduira les amateurs de puissance et de performances hors normes, le marché, non seulement français mais aussi européen, se concentrera les 3.0l, six cylindres en ligne essence PHEV (hybrides rechargeables) déclinés en deux niveaux de puissance (puissance cumulée : 440 ou 510ch).

Le constructeur met en évidence les vertus écologiques des six cylindres PHEV qui disposent d’une batterie lithium-ion de 38,2kWh et un moteur électrique de 105kW assurant une autonomie en mode 100% électrique jusqu’à 113km avec un niveau d’émissions homologué à partir de 18g/km de CO2 qui hérisseront le poil de ceux qui estiment que les hybrides rechargeables constituent une supercherie destinée à contourner les restrictions de circulation dans les centres-villes des grandes métropoles. Sur une borne de recharge rapide (50kW), le Range récupère 80% d’autonomie électrique en seulement une heure alors qu’il fait le plein sur une prise domestique en cinq heures.

Efficace sur la route où il rivalise avec les meilleures berlines très haut de gamme du marché, grâce à sa traction intégrale et ses quatre roues directrices, le Range se distingue par ses aptitudes en tout-terrain exceptionnelles où l’immense expérience de la marque fait la différence.

Grâce à sa batterie d’aides électroniques en tout genre, notamment, il est capable de prouesses en franchissement. Un potentiel hors normes dont peu d’utilisateurs chercheront à éprouver les limites. Le Range peut le faire mais il le fera rarement. Rien de plus normal à ce niveau de prix. Son domaine de prédilection sera plutôt les voyages au long cours sur autoroute où son comportement et son confort seront appréciés à leur juste valeur. Le Range Rover Sport, qui vient d’être présenté, accentue encore les performances du SUV star.

Dominique Marée