Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Voiture de l’année 2022 : la surprise Kia EV6

Automobile. Pour la première fois, une voiture coréenne a été sacrée voiture de l’année. Un large succès pour la Kia EV6, devant la Mégane E-Tech et la Hyundai Ioniq5, un trio 100% électrique.

Design novateur pour la Kia EV6, élue voiture de l’année 2022. DR

Kia signifierait « l’Asie se révèle au monde ». Tout un programme en trois lettres : difficile de faire plus court pour résumer les ambitions du constructeur coréen, né en 1944. Un nom désormais au sommet de l’automobile après le titre de « voiture de l’année 2022 », décerné le 28 février à la Kia EV6 par un jury européen de 61 membres, tous journalistes spécialisés dans l’automobile. Un cénacle dont ont été exclus, au dernier moment, les représentants russes sans que cela ait une incidence sur le résultat final. Le net succès de la Kia EV6 récompense la marche accélérée du constructeur pour se hisser au meilleur niveau du marché. Kia n’a pas trainé en chemin : passant des simples tubes d’acier au vélo en 1952, à la moto dix ans plus tard, puis à l’assemblage d’une voiture sous licence Fiat en 1971 et, enfin, au lancement de la Brisa, la première « vraie » Kia en 1974.

Au bord du gouffre financier, Kia a été racheté par Hyundai juste avant le passage du XXIe siècle. Depuis, les deux marques cousines proposent des modèles ayant de nombreux points techniques communs différenciant essentiellement par leur style et leur implantation selon les marchés. Jusqu’à l’année dernière, Kia devançait Hyundai sur le marché français, une exception le distinguant de ses voisins européens. Avec plus de 52.000 salariés et une production annuelle dépassant trois millions d’unités, Kia est un géant industriel. Il dispose d’une unité en production en Europe employant 3 800 salariés à Zilina en Slovaquie d’où sortent depuis 2006, sauf exception, les modèles diffusés sur le Vieux continent. Kia avait déjà séduit les jurés de « la voiture de l’année » en 2019 quand la Ceed avait terminé 3e en s’inclinant de trois petits points seulement derrière la Jaguar EPace et l’Alpine A110.

Cette fois, c’est fait. Et de belle manière. Pour la toute première fois, une voiture coréenne s’impose et c’est une Kia (279 points) qui l’emporte avec aisance devant la Renault Mégane E-Tech (265) et la Hyundai Ioniq5 (261) qui partage la même base technique que la gagnante du jour. Ce trio 100% électrique, comme six des sept finalistes, a largement dominé les débats, se partageant la majorité des suffrages et restant longtemps au coude à coude pour un finish incertain presque jusqu’au bout. La quatrième est la Peugeot 308, déclinée pour le moment en motorisations thermiques et hybrides rechargeables, en attendant une version exclusivement à batterie en 2024. Mais la deuxième sélectionnée française est restée en retrait, calant sur le seuil des 200 points (191). Elle prend le meilleur de peu sur la Skoda Enyaq iV (185) et les outsiders Ford Mustang Mach E (150) et Cupra Born (144).

Technologie d’avant-garde

Le titre prestigieux de « voiture de l’année » récompense un modèle qui coche de nombreuses cases et se situe parfaitement dans l’air du temps automobile. D’abord par sa motorisation 100% électrique déclinée en deux niveaux de puissance : 229 ch pour la version deux roues motrices et 325ch pour la traction intégrale. La Kia EV6 sort du lot par sa technologie de batterie 800 volts (partagée avec la Ioniq5) peu répandue sur le marché puisque seule la Porsche Taycan peut actuellement s’en prévaloir. Ce point fort des deux coréennes leur permet de récupérer un maximum d’énergie en un temps réduit. Pour la Kia EV6, le constructeur met en avant 80% d’autonomie retrouvée en seulement 18 minutes pour la version 229ch qui se prévaut de parcourir jusqu’à 528km sans passer par la borne.

La Mégane E-Tech monte sur la 2e marche d’un podium inédit. DR

À condition de pouvoir trouver des points de recharges adaptés, encore très rares. La lauréate 2022 se distingue également par son design épuré qui renouvelle les canons du genre. Impossible de classer dans une catégorie une voiture qui se situe entre une berline et un crossover. Longue de 4,68m et haute de 1,55m, dotée d’un empattement de 2,90m gage d’une généreuse habitabilité, sa silhouette altière ne passe pas inaperçue. Tout comme sa cousine Ioniq5 d’ailleurs. Le duo coréen a fait bouger les lignes et s’est affranchi des conventions pour proposer un style personnel et novateur. Spacieuse, proposant une qualité de présentation au meilleur du segment, la Kia EV6 sait choyer ses occupants, confirmant que désormais les voitures coréennes n’ont rien à envier à leurs concurrentes les plus réputées. Le titre de « voiture de l’année 2022 » couronne cette trajectoire ascendante parfaitement menée.

Dominique Marée