Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Cité du Vin : Tout sur Dionysos

Un été en France. Lieu emblématique de toutes les cultures du vin, la Cité du Vin crée l’événement cet été avec une expo vivante et colorée. « Boire avec les dieux » explore ainsi le mythe de Dionysos, de la vigne et du vin, à travers des œuvres antiques et contemporaines.

La Cité du Vin à Bordeaux

La Cité du Vin revit. A l’instar de tous les lieux culturels de France, après de longs mois de fermeture, ce lieu dédié à toutes les cultures du vin a rouvert ses portes le 19 mai dernier. Inauguré par le président Hollande en 2016, ce véritable vaisseau de métal à la forme d’un verre retourné ou bien d’un champignon géant a pris toute sa place dans le quartier en pleine mutation des Bassins à flot.

Depuis son ouverture il y a donc 5 ans, déjà plus de 1,5 million de personnes ont poussé la porte de cette architecture unique, qui dévoile toutes les richesses et la diversité viticole mondiale. Le magazine National Geographic a classé le lieu en 7e position parmi les meilleurs musées du monde en 2019 ! La Cité du Vin montre que le culte du vin et de la vigne traverse les siècles et les époques.

La nouvelle exposition met en avant les liens entre le vin, les hommes et les dieux

« Boire avec les dieux », la nouvelle exposition proposée cet été, met en avant les liens entre le vin, les hommes et les dieux. à commencer par un : Dionysos, né des amours de Zeus et d’une mortelle, dieu errant qui découvre la vigne et enseigne aux hommes l’art d’en tirer le vin. Dionysos et les satyres, son amant Ampélos, sa femme Ariane. Dionysos, jeune et ardent, ripaillant, en colère, en roi oriental, en taureau sauvage, vieux, inconsolable...

« Le vin, don des dieux »

Le Dieu grec est omniprésent dans ces œuvres évoquant sa mythologie et les rituels qui lui sont associés. 5 sections se succèdent le long d’un parcours riche d’une cinquantaine d’œuvres antiques (dont des prêts du Louvre, de la Fondation Gandur pour l’Art de Genève et du Musée National Archéologique d’Athènes) avec 3 créations d’œuvres de street-artistes bordelais, des vidéos et podcasts.

« Le vin, don des dieux » où Dionysos offre la vigne aux hommes en quête d’immortalité ; « Qui est cet étranger ? » ou les multiples facettes et visages de Dionysos ; « un extravagant cortège » des satyres, amours dionysiaques, joyeux ou sauvage célébrant l’ivresse ; « de la sagesse à la folie : le banquet » quand Dionysos s’invite à la table ; « Quand Bacchus conquiert Rome » et que Dionysos devient Bacchus chez les Romains...

Une création sonore et lumineuse traduit le cycle naturel de la vie

Les œuvres antiques et contemporaines se côtoient et se répondent. Les 3 créations monumentales com- mandées par la Cité du Vin font écho aux antiquités, vases et statues, et présentent une nouvelle lecture du culte de Dionysos. Monumental, le Triptyque d’Ampélos du collectif bordelais Monkeybird, une composition de collages d’animaux totems, évoque le mythe d’Ampélos, satyre amant de Dionysos tué par un taureau, à travers trois scènes : la félicité, la mort d’Ampélos et le portrait de Dionysos, dévasté. Enfin, la street-artiste Rouge propose un plan contemporain, découpé de la ville de la ville d’Athènes, envahi par la végétation.

Au centre, 3 jarres en terre cuite racontent trois journées des Anthestéries, fêtes dionysiaques célébrant le printemps. Une création sonore et lumineuse complète ce dispositif pour traduire le cycle naturel de la vie. En suivant le parcours, l’exposition se déroule et nous plonge dans l’ambiance du film de Fellini, Satyricon, puis nous fait découvrir le plus grand vase de l’Antiquité : le Cratère de Vix, découvert dans les années 50 et conservé à Châtillon-sur-Seine. Petit clin d’œil bordelais, une stèle d’un marchand de vin conservée au musée d’Aquitaine clôt l’exposition. Un parcours enfant avec livret junior et une visite virtuelle sont également disponibles.

« Boire avec les dieux », jusqu’au 29 août à la Cité du Vin www.laciteduvin.com

Par Nathalie VALLEZ et Vincent ROUSSET