Informations régionales économiques et juridiques
92e année

La Cité des Climats et vins de Bourgogne se dévoile

Patrimoine. Alors que les travaux des trois sites ont commencés, la Cité des Climats et vins de Bourgogne travaille sur son identité visuelle, en commençant pas changer de nom.

JPM Partner

La Cité des vins et des Climats de Bourgogne devient la Cité des Climats et vins de Bourgogne. Alors que les travaux des trois sites, Beaune, Chablis et Mâcon, ont débuté et que les premières pierres ont été posées, la Cité vient de dévoiler sa nouvelle identité visuelle. Un changement de nom qui peut étonner, alors que le projet était lancé et que des produits marketing avaient déjà été développés, mais qui, selon les explications de la Cité, « met en évidence la notion de Climats et reflète notre raison d’être : révéler et faire découvrir au plus grand nombre que la Bourgogne est le berceau d’un grand modèle de viticulture, archétype des vignobles de terroirs et en recherche constante d’une forme d’aboutissement qui s’incarne dans les Climats ».

Nouvelle identité visuelle

Cette modification entraîne de fait la création d’un nouveau logo « valorisant la singularité de la Bourgogne »... une nouvelle identité visuelle « alliant tradition et modernité » confiée à l’agence dijonnaise JPM Partner. Explications... « Cette nouvelle identité visuelle se compose de deux éléments significatifs : un bloc texte contemporain combinant corps gras et maigres pour conférer à l’ensemble rythme, accessibilité et mise en valeur de “Climats et vins”, ainsi qu’un signe identitaire fort avec ce “C” majuscule, en référence aux notions essentiels de Climats, cultures, clos, côte, Cité... associé à la feuille de vigne, symbole vivant, emblématique de l’univers de la vigne et du vin avec son gable dessiné en étoile rappelant le rayonnement, l’ouverture, l’expérience... »

Et de compléter : « Concernant l’univers coloriel, le choix s’est porté sur le duo noir-doré mat. Le noir rappelant l’élégance intemporelle, la couleur du raisin arrivé à maturité (Pinot noir), l’obscurité de la cave, et le doré mat pour la lumière, la convivialité, les nuances du feuillage des vignes à l’automne, ou encore la terre - le sol - le sous-sol, éléments essentiels à la croissance de la vigne. Ce dernier n’est d’ailleurs pas réservé qu’à la feuille de vigne. En effet, il permet l’identification rapide de l’univers viticole mais aussi des trois villes Chablis, Beaune, Mâcon ».

Antonin Tabard