Informations régionales économiques et juridiques
93e année

1,6 millions pour le plus grand lavoir minier d’Europe

Patrimoine. Temple de l’histoire du bassin minier de Montceau-les-Mines, le lavoir de Chavannes, fermé depuis plus de 20 ans va bénéficier d’une campagne de sauvegarde.

1,6 millions pour le plus grand lavoir minier d'Europe
(Crédit : Patrimoine minier / © Sébastien Berrut)

Après avoir été racheté à l’État pour 1 euro en 2021, puis avoir été l’objet d’un projet avorté d’hôtel de luxe, pour son centenaire en 2023, le lavoir des Chavannes, symbole du bassin minier et le plus grand lavoir à charbon d’Europe à sa mise en service va bénéficier d’un grand plan de restauration. Pour sauvegarder cette cathédrale industrielle inscrite aux Monuments Historiques en 2000 et fermée depuis 1999, la municipalité va investir plus de 1,6 million d’euros pour le mettre hors-d’eau (400.000 euros), le désamiantage de la toiture (300.000 euros) et la bâchage provisoire en attendant peut-être l’installation de panneaux solaires en 2024 pour un nouveau budget de 2,4 millions d’euros. Une installation qui permettrait, selon Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-les-Mines, de financer par la revente les travaux de restauration du site.

Un futur centre d’interprétation ?

S’il est quasiment certain que les visiteurs ne pourront jamais y pénétrer, à terme, la première édile y verrait bien un centre d’interprétation afin de rappeler le passé et l’histoire du site intimement lié aux Houillères de Blanzy, doublé d’un port ferroviaire et fluvial. Marie-Claude Jarrot qui se refuse à livrer le site aux ferrailleurs admet malgré tout qu’un tel édifice est un cadeau empoisonné. Signe que le site n’est pas sans intérêt, l’État vient apporter son aide à hauteur de 800.000€ pour la première tranche de sauvegarde.

Antoine Gavory