Informations régionales économiques et juridiques
93e année

À Bretenière, Inrae se dote de nouvelles installations pour une agriculture plus durable

Agriculture. Entièrement rénovée pour 4,2 millions d’euros, l’unité expérimentale du domaine d’Epoisses se projette dans la recherche du XXIe siècle.

Inrae se dote de nouvelles installations pour une agriculture plus durable. JDP

Mardi 23 février, les locaux entièrement rénovés de l’unité expérimentale Inrae du domaine d’Époisses, à Bretenière, ont été inaugurés par Philippe Mauguin, Pdg de l’Inrae, en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne Franche-Comté et préfet de la Côte-d’Or et de Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne Franche-Comté.

Le centre Inrae de Bourgogne Franche-Comté est une référence européenne en matière de recherche sur les systèmes de culture agroécologiques. Il conduit pour cela des expérimentations en plein champ sur les 140 hectares de son unité expérimentale du domaine d’Epoisses, à Bretenière. Le site a bénéficié d’un vaste programme de rénovation immobilière de 4,2 millions d’euros. Lancé en 2016 et achevé fin 2020 en pleine pandémie, ce programme a été co-financé par la région à hauteur d’1,8 million d’euros, par l’Union européenne via le Fonds européen de développement régional (FEDER) pour un montant de 1,352 million d’euros et par l’Inrae avec un million d’euros.

Un dispositif d’expérimentation au service de l’agroécologie

Les constructions, aménagements et rénovations des anciennes installations réalisés dans le cadre de ce projet permettent à l’Inrae de bénéficier d’un cadre approprié au développement de ses activités en matière d’expérimentation pour une agriculture plus durable. L’unité expérimentale constitue en effet un dispositif d’expérimentation au service de l’agroécologie en accueillant depuis 2018 la plateforme CA-SYS, plateforme de recherche collaborative conçue pour tester sur 125 hectares une diversité de systèmes de culture agro-écologiques sans pesticides : un projet ambitieux représentant un pôle d’attraction pour les scientifiques français et étrangers.

Sur le plan scientifique, l’aboutissement de ce programme permet à l’unité expérimentale d’être un support d’innovation dans les domaines de la recherche agronomique : expérimentation dédiée au développement de l’ingénierie agroécologique dans les systèmes agricoles, analyse de la diversité dans les systèmes agricoles, analyse des différents services écosystémiques, support d’outils collectifs stratégiques (phénotypage et essais systèmes), accueil de partenaires de recherche, de formation et du développement nationaux et internationaux.

Frédéric Chevalier