Informations régionales économiques et juridiques
92e année

À BSB, incubateur et junior - Entreprise main dans la main

Enseignement. À Dijon, BSB développe une coopération efficace, fertile et inédite pour la promotion de l’entrepreneuriat.

Claire Maugras, responsable de l’incubateur BSB, et Laurianne Sestier, présidente de la BSB Junior Consulting (BJC). DR

Hébergé depuis 2017 à The entrepreneurial garden (TEG), mini-campus dédié à l’entrepreneuriat situé à une centaine de mètres du campus BSB à Dijon, BSB Junior Consulting (BJC) profite de cette proximité pour développer avec l’incubateur une coopération particulièrement riche, et unique dans le monde des grandes écoles de management. Ce partenariat symbiotique stimule l’impact de chacune des structures, à la fois au sein de BSB, mais aussi plus largement auprès des écosystèmes économiques environnants.

Un appui pour les entrepreneurs en herbe

Le partenariat entre l’incubateur et la junior-entreprise de BSB existe depuis 2018, et a été reconduit fin septembre. « Depuis cette année, on invite les incubés à aller sur le terrain, pour qu’ils confrontent leurs prototypes à l’avis de clients potentiels. Ils vont ainsi en ville ou dans les centres commerciaux pour sonder les gens, via un questionnaire, sur leurs besoins, leurs habitudes de consommation, afin d’affiner le business model. À cette étape j’oriente nos jeunes entrepreneurs vers la BJC, qui va les conseiller sur les meilleures démarches à suivre et leur offrir une expertise à portée de main », raconte Claire Maugras, responsable de l’incubateur BSB.

« Nous les accompagnons en effet sur cette phase terrain, en les encourageant à être le plus autonome possible , confirme Laurianne Sestier, présidente de la BJC. On les aide à réaliser leur questionnaire, à aller aux bons endroits et à s’adresser aux bons interlocuteurs. Puis quand les données sont collectées, on les épaule pour en faire l’analyse et produire un bilan de pertinence du business, afin de l’ajuster ». Autre dimension bénéfique du partenariat : l’enracinement de la BJC dans la vie étudiante.

Promouvoir l’entrepreneuriat

« Cette proximité nous permet de faire un vrai lien entre l’incubateur et les étudiants, nous encourageons ces derniers à s’orienter vers la structure quand ils ont un projet entrepreneurial, on les sensibilise sur les bonnes pratiques. Nous cherchons vraiment à promouvoir l’entrepreneuriat à l’École, ce dernier étant l’un de nos deux domaines d’expertise avec le vin », explique Laurianne Sestier.

« Le relationnel fort que nous entretenons renforce l’impact de chacune de nos entités, ajoute Claire Maugras. On le voit à la vraie réussite des évènements que nous organisons, qui attirent de nombreux étudiants mais aussi beaucoup de professionnels locaux, qui jugent manifestement ces rencontres utiles et stimulantes. En rapprochant nos réseaux, avec des acteurs comme les BFC Angels par exemple, des synergies sont créées et tout le monde se retrouve gagnant ».

Frédéric Chevalier