Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Auxerre : Le Secours populaire va bénéficier du soutien de France relance

Financement. Dans le cadre d’un appel à projet départemental, la fédération de l’Yonne du Secours populaire français va recevoir une dotation de 60.000 euros pour la réhabilitation de son local-solidarité auxerrois et pour la création d’une antenne dans la ville de Joigny.

Henri Prévost, préfet de l’Yonne, et Monique Augé, présidente du Secours populaire dans l’Yonne. DR

« Tout ce qui est humain est nôtre. » Après de longs mois marqués par la pandémie et les contraintes sanitaires, la devise du Secours populaire français résonne, aujourd’hui, d’une tonalité particulière. Lors de son congrès départemental, le 13 novembre dernier, la fédération de l’Yonne avait rappelé par la voix de sa représentante, Monique Augé - également présidente du conseil de la région Bourgogne-Franche-Comté - que « la réponse à la demande de solidarité, démultipliée par les conséquences de la crise, a été sans faille. »

C’est dans ce contexte que l’État a souhaité soutenir les initiatives des acteurs de la société civile et de l’économie sociale et solidaire (ESS), au titre du volet « Alimentation sociale et solidaire » figurant dans le plan gouvernemental France relance. « Il y une volonté de renforcer l’élan de solidarité en modernisant les structures », a souligné Henri Prévost, le préfet de l’Yonne. « C’est une simple question de dignité. »

Des locaux vétustes

Le programme retenu par l’appel à projet comprend d’importants travaux de réfection dans les 275 mètres-carrés de locaux de la rue Auguste-Michelon. Les sols vont être réhabilités et des travaux de mises aux normes électriques et sanitaires vont être entrepris dans quelques jours. Trois box d’accueil vont être créés. « Le montant s’élève à 115.000 euros auquel il faut ajouter les travaux de toiture et l’achat d’une chambre froide négative », précise Monique Augé. « Nous recherchons également un local à Joigny, où la demande est importante, pour créer une nouvelle antenne. » La subvention de l’État va couvrir 52% des investissements.

Pendant le temps nécessaire au chantier, le local-solidarité sera transféré rue de la Tour d’Auvergne dans un espace mis à disposition par la municipalité auxerroise. « Notre objectif était de pouvoir poursuivre la distribution de denrées alimentaires lors de la période hivernale. » L’an dernier, la fédération de l’Yonne est venue en aide, de façon régulière, à près de 5.000 personnes et a distribué plus de 187.000 repas.

Stéphane Bourdier