Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Centre Dauphine : la Maison du Projet voit le jour

Commerce. Un lieu entièrement consacré au chantier de réhabilitation du Centre commercial Dauphine destiné aux habitants désirant découvrir le projet en détail a été inauguré mercredi.

La page du centre commercial créé dans les années 1970 au centre-ville de Dijon est définitivement tournée. Le centre Dauphine, « grand succès populaire auprès des habitants depuis son ouverture en 1972 » comme le rappelle François Rebsamen (maire de Dijon et président de Dijon métropole), va en effet bénéficier d’une refonte totale de son bâtiment. Le chantier de cette métamorphose qui a débuté en avril, est prévu pour durer deux ans au cours desquels la « Maison du Projet » pour tout savoir sur cette réhabilitation accueillera les habitants. Inaugurée mercredi en présence de François Rebsamen, Marc Fortunato, président de Dauphine Invest, Philippe Jung, directeur général immobilier du groupe Demathieu Bard, Isabelle Brouté, membre du directoire en charge du pôle Banque de développement régional de la Caisse d’Épargne Bourgogne Franche-Comté et de Thomas Fontaine, directeur général de Keolis Dijon Mobilités, ce lieu abrite des plans ainsi que des projections qui présentent en détail le projet.

En tout, le projet a nécessité un investissement de 26,2 millions d’euros.  Ville de Dijon - D. Vong

Les Dijonnais qui visiteront la « Maison du projet » découvriront également le calendrier précis des futurs travaux réalisés. Cet espace d’information retrace par ailleurs l’historique de la galerie marchande. Soutenue par la municipalité, la rénovation du centre Dauphine pilotée par Marc Fortunato maître d’ouvrage et le groupe Demathieu Bard immobilier, maître d’œuvre s’inscrit pleinement dans la politique d’attractivité commerciale, économique et touristique de la ville. Selon le maire de la ville, « le centre-ville de Dijon est le plus grand espace commercial à ciel ouvert de la région ». Labellisé en 2008 « Ville d’art et d’histoire » par le ministère de la Culture et de la Communication et reconnu par l’Unesco comme « bien à valeur universelle » en raison de son riche passé historique et de son patrimoine, le centre-ville dijonnais possède déjà de nombreux atouts qui seront exarcébés par cet espace marchand entièrement remis à neuf. « C’est une chance exceptionnelle pour notre capitale régionale. Ce programme fait partie des projets qui porteront haut et loin les couleurs de notre ville comme le musée des beaux-arts ou encore la Cité internationale de la gastronomie et du vin », argumente-t-il. 

Trois phases de chantier

Les travaux du projet dont le permis de construire a été accordé par Dijon métropole en janvier dernier, vont se décomposer en trois chantiers principaux. Dans un premier temps, l’immeuble sera reconstruit, agrandi, ouvert sur l’extérieur et sur la ville. S’élevant sur quatre étages, le projet intégrera 4.000 mètres carrés de surfaces commerciales et 5.500 mètres carrés de bureaux multi-preneurs ainsi qu’un restaurant panoramique sur les toits pour « gagner en verticalité  », détaille Marc Fortunato. Le fonctionnement du bâtiment sera également respectueux de l’environnement avec l’objectif d’obtenir le label Bream very good qui récompense les constructions à très haute qualité environnementale. La création d’un nouvel ascenseur situé dans la cour Nord sur une parcelle de la ville permettant aux personnes à mobilité réduite l’accès 24 heures sur 24 au parking souterrain existant, constituera la deuxième phase des travaux. Le parking va également être rénové. Enfin, la dernière phase constituera à réaménager l’espace public aux abords du centre avec la requalification de la rue Dauphine (réalisation de deux promenades reliées entre elles par un vaste escalier) et l’embellissement de la rue Bossuet. « Ces travaux qui interviendront en toute fin de l’opération viendront renforcer l’offre de balades piétonnes au cœur de la cité des Ducs. Le parvis et l’ensemble commercial deviendront ainsi un itinéraire complémentaire à la rue de la Liberté. La restructuration complète de l’ancien centre commercial était devenue une nécessité. Dauphine Dijon sera adapté aux attentes des consommateurs et aux goûts de notre époque à l’image du restaurant en rooftop qui offrira une vue imprenable sur les toits du secteur sauvegardé. L’audace architecturale du projet assure une continuité urbaine et commerciale depuis les Halles jusqu’à la Cité internationale de la gastronomie et du vin. Dauphine réussira la synthèse entre la grande histoire de notre ville et la modernité dans laquelle elle s’inscrit résolument et dans le respect des enjeux environnementaux qui sont les nôtres aujourd’hui », conclut le maire de Dijon. En tout, 575 emplois sont prévus sur le site dont 150 salariés pour les commerces, 20 pour le restaurant, 400 pour les bureaux et cinq emplois indirects pour la gestion de l’équipement. Montant total de l’investissement, 26, 2 millions d’euros.

Militine Guinet