Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Cinquième marathon d’innovation ouverte en santé à Besançon

Cette année, Hacking Health Besançon, événement co-organisé par Grand Besançon Métropole, PMT et le CHU de Besançon s’apprête à proposer 22 nouveaux défis !

Grand Besançon Métrople

Le marathon d’innovation ouverte en santé accueillera près de 400 participants, coachs, facilitateurs et partenaires, qui vont unir leurs efforts pour trouver en 48 heures chrono la meilleure solution à chacune des 22 problématiques.

L’événement se positionne ainsi comme le plus grand hackathon en santé de la région. En témoigne l’origine des contributeurs dont le cercle ne cesse de s’élargir. Des lanceurs de défis viendront cette année de Nancy, Caen, Nantes, Clermont-Ferrand, Paris, et même Beyrouth, mêler leurs talents à ceux des participants issus des meilleures écoles et d’entreprises innovantes de Bourgogne Franche-Comté et au-delà.

Des partenariats forts

Pour la première fois Hacking Health Besançon s’associe au congrès national de chirurgie maxillo-faciale, de stomatologie et de chirurgie orale organisé à Besançon par le professeur Christophe Meyer. Cinq défis sont portés par des chirurgiens maxillo-faciaux eux-mêmes.
Pour la première fois également un des fleurons historique de l’industrie bisontine - Coltène MicroMega - s’implique fortement dans le Hacking Health non seulement en tant que sponsor de l’événement, mais aussi en associant ses équipes et en déposant des défis directement liés à ses projets de recherche et développement. En outre, plusieurs jeunes entreprises régionales dynamiques sont également sponsors et parties prenantes cette année du marathon Hacking Health Besançon : Pixee, Maincare, Imasonic, Shine Medical, Netalis, aux côtés des fidèles partenaires que sont la Caisse des dépôts et consignations, La CPAM, l’ANSSI, l’Agence du numérique en santé, L’ARS, Temis Santé et des nouveaux soutiens : Crédit Mutuel professions de santé et Lions Club Besançon Lumière.

La diversité fait la force

Comme chaque année, une très grande diversité prévaut dans les défis portés outre ceux déjà cités par des patients ou associations de patients, professionnels de santé aux profils divers, professionnels du médico-social et du handicap, ou jeunes innovateurs désireux de créer un nouveau produit.
À noter également l’implication toute particulière de l’université de Franche-Comté qui a souhaité cette année sceller les liens forts qui l’unissent au Hacking Health au travers d’une convention spécifique. De même les écoles doctorales de l’UBFC et de l’institut Femto-ST sont de la partie pour densifier encore la remarquable concentration de matière grise en ébullition qui caractérise l’événement.

Rédaction JdP