Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Des poubelles bientôt payantes dans l’agglomération du Pays de Montbéliard

Environnement. La communauté de communes du Pays de Montbéliard prévoit de facturer la collecte des déchets à partir de 2023. Engagée dans la transition écologique, la collectivité entend diminuer le tonnage d’ordures ménagères produit sur son territoire.

La communauté d’agglomération du Pays de Montbéliard envisage d’instaurer une redevance d’enlèvement des ordures ménagères à partir de 2023. Pays de Montbéliard Agglomération

La Redevance d’enlèvement des ordures ménagères incitative, REOMI, devrait voir le jour le 1er janvier 2023 dans les 72 communes de l’agglomération du Pays de Montbéliard. Du 29 septembre à la fin décembre 2021, une enquête de recensement et d’adaptation des bacs à ordures ménagères a été réalisée sur le territoire. De là, la commune entend adapter les volumes des bacs avec l’objectif de réduire collectivement les déchets pour passer de 240 kilos par an et par habitant à seulement 140 kilos.

À partir de 2023, les poubelles, pucées, devraient correspondre à un volume calibré : 80 litres pour une personne seule, 120 litres pour un couple… Les administrés auront alors droit à 12 levées par an dans le cadre d’un forfait intégrant le volume de la poubelle et payé en complément d’un abonnement fixe. Chaque levée supplémentaire sera facturée aux habitants.

Du gris et du jaune

Cette démarche vise à encourager les habitants à mieux trier pour réduire la quantité de déchets dans les bacs gris. La quantité diminuant, ils pourront opter pour une contenance moins importante et ainsi payer un forfait moins élevé. Les logements collectifs auront quant à eux une solution adaptée avec, par exemple, des containers fonctionnant avec un badge.

Pour l’heure, le conseil communautaire n’a pas encore établi de grille tarifaire. La collectivité n’exclue pas de proposer des bacs jaunes pour le tri au domicile des habitants du territoire. En 2021, sur les 237 kilos d’ordures collectées dans le Pays de Montbéliard, environ 30% auraient dû faire l’objet d’un recyclage.

Nadège Hubert