Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Franc-comtois et Québécois unis sur l’hydrogène

Énergie. Partenaires de recherche de longue date, les universités de Franche-Comté et du Québec à Trois-Rivières ont signé la lettre de lancement d’un nouveau consortium international de formation et de recherche sur la thématique de l’hydrogène-énergie et du développement durable.

Les universités de Franche-Comté et du Québec à Trois-Rivières viennent de lancer un consortium international de formation et de recherche sur la thématique de l’hydrogène-énergie et du développement durable. DR

Sébastien Charles, vice-recteur à la recherche et au développement de l’université du Québec à Trois-Rivières et Samir Jemei, vice-président en charge des relations internationales de l’université de Franche-Comté, ont acté, vendredi 5 novembre, la création d’un consortium international de formation et de recherche sur l’hydrogène-énergie et le développement durable.

Valoriser la recherche

Ce projet ambitieux entre les deux universités, rassemble sous une même structure associative des universités, des institutions d’enseignement supérieur et de recherche, des acteurs publics, des organismes de recherche, des entreprises privées et des acteurs du monde industriel ayant tous le souhait de renforcer leurs activités respectives sur les thématiques de l’hydrogène-énergie et de la transition énergétique.

Ce consortium de formation et de recherche valorise également la recherche en langue française sur ces thématiques d’avenir, s’appuyant ainsi sur des travaux, des échanges de bonnes pratiques et d’information entre des institutions francophones de premier plan, sur quatre continents. À terme, pas moins d’une dizaine d’universités et d’institutions sont amenées à rejoindre cette alliance internationale.

Frédéric Chevalier