Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Grand Besançon Métropole : investissements en forte hausse pour 2022

Budget. Mercredi 23 février Grand Besançon Métropole votait en conseil communautaire les orientations budgétaires 2022 de l’agglomération. Chiffrées à 320 millions d’euros, elles sont qualifiées « d’ambitieuses, maîtrisées et durables » par son premier vice-président Gabriel Baulieu.

Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole et maire de la ville. JDP

Chiffré à 320 millions d’euros, le budget prévisionnel 2022 de Grand Besançon Métropole constitue, selon sa présidente Anne Vignot : «  un levier puissant et maîtrisé pour répondre aux urgences du présent, tout en investissant pour l’avenir au service des transitions pour construire un territoire dynamique, attractif, équilibré, durable et solidaire ». Ainsi malgré des impacts durables de la crise sanitaire estimés à deux millions d’euros en 2022 (9 millions d’euros en 2020 et 4,7 millions d’euros en 2021), la collectivité affiche une situation saine.

Toutefois, « Au vu de l’ampleur des incertitudes et l’absence de visibilité, nous sommes obligés d’envisager le recours modéré et très limité à la fiscalité en 2022, souligne Gabriel Baulieu, premier vice-président. Ainsi après trois ans de stabilité, nous prévoyons une majoration spéciale de CFE (le taux de la taxe foncière n’étant pas modifié), qui consiste à se mettre au niveau du taux national moyen. Concrètement cela représente une hausse de l’ordre de 0,9 % (soit 13 euros supplémentaires pour les contribuables à la CFE et un gain de 150.000 euros pour GBM. Ndlr). Un choix de responsabilité pour ne pas dégrader la qualité du service public rendu, les objectifs du projet de territoire ni le niveau d’investissement  ».

Un niveau d’investissement en forte augmentation : 86 millions d’euros tous budgets confondus, soit une progression de 13 millions d’euros par rapport à 2021. « Ce niveau d’investissement inédit témoigne de la maturité de plusieurs grands projets, qui entrent désormais en phase opérationnelle », précise la présidente.

Quelques exemples

Parmi les différentes actions et projets prévus dans le cadre de ces orientations budgétaires on peut citer : les 13 millions d’euros inscrits pour 2022 dans la transformation du campus universitaire de la Bouloie. Cette année sera marquée par un renforcement de l’action globale de GBM en faveur du développement économique et de l’emploi à hauteur de 86 millions d’euros. Côté tourisme, 1,8 million d’euros sont fléchés pour la création d’une base outdoor sur le site des Prés-de-Vaux. Un programme de travaux de 500.000 euros en 2022, puis un million d’euros par an permettra ainsi de requalifier les espaces, rénover les voiries, renforcer la végétalisation et la désimperméabilisation des sols, améliorer la signalétique des zones d’activité économique de GBM. 

Le projet de budget 2022 confirme l’effort d’accélération pour la réalisation des pistes cyclables, avec deux millions d’euros dédiés à nouveau cette année. Quelques 70.000 euros seront consacrés aux subventions pour l’acquisition de vélos à assistance électrique, auxquels s’ajoutent 150.000 euros d’achat de Véhicules à assistance électrique (VAE). En matière d’habitat, 6,6 millions d’euros sont prévus en investissement et fonctionnement. Sur la gestion des eaux pluviales, neuf millions d’euros seront à la construction d’un bassin d’orage de 20.000 mètres cube à la Malcombe...

Frédéric Chevalier