Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Importants investissements sur l’eau de Grand Besançon Métropole

Collectivités. D’importants travaux sur le réseau d’eau potable de Montfaucon se terminent. Objectif : raccorder le réservoir situé sur les hauteurs de la commune, qui dessert ensuite dix collectivités de Grand Besançon Métropole.

JDP

Le réservoir de Montfaucon est alimenté en eau par le Syndicat intercommunal des eaux de la Haute Loue (SIEHL). Depuis 2018, c’est Grand Besançon Métropole qui a pris la compétence eau pour la commune de Montfaucon. C’est à l’unanimité que le conseil municipal a choisi de quitter le Syndicat de la Haute Loue : « pas pour des motifs de mécontentement sur le service rendu, bien au contraire, mais pour s’impliquer d’avantage au sein de Grand Besançon Métropole », précise Pierre Contoz, maire de Montfaucon. Dans les effets, la métropole achète toujours l’eau au syndicat de la Haute Loue et l’exploitant reste la société de distribution Gaz et Eaux.

C’est le dernier tronçon de la conduite d’adduction entre le SIEHL et le réservoir de Montfaucon qui fait l’objet, jusqu’en mars d’importants travaux. « Il s’agit d’une canalisation de transport et non de distribution, qui amène l’eau en hauteur jusqu’au réservoir », précise Christophe Lime, président du conseil d’exploitation eau et assainissement et vice-président de Grand Besançon Métropole délégué à la gestion de l’eau potable et des eaux pluviales. Situé en hauteur pour le maintien d’une pression suffisante pour assurer une bonne distribution, ce réservoir est d’autant plus important qu’il permet d’acheminer l’eau vers dix communes du Grand Besançon : Montfaucon, Morre, La Vèze, Fontain, Arguel, Larnod, Pugey, Vorges-les-Pins, Beure et Avanne-Aveney.

« Ces travaux à Montfaucon préfigurent d’autres chantiers sur le territoire de Grand Besançon Métropole afin de sécuriser l’ensemble de l’alimentation en eaux de la collectivité »

Les travaux vont permettre de renouveler le Feeder (conduites de transfert depuis les compteurs de sortie des unités de production vers les réseaux de distribution) d’adduction d’eau potable alimentant les deux réservoirs présents en partie haute de la commune et permettant deux jours d’autonomie. Cette conduite en fonte est aujourd’hui exploitée par Gaz et Eaux pour le compte du Département Eau et Assainissement de Grand Besançon Métropole. L’existence de fuites sur cette conduite nécessite le remplacement par une canalisation neuve d’un diamètre de 250 millimètres.

Une commune à 75 % en site Natura 2000

JDP

La maitrise d’œuvre de ce projet a été confiée à la direction grands travaux de Grand Besançon Métropole. Le tracé de l’actuelle conduite passe en site classé Nature 2000, site d’intérêt européen « Moyenne vallée du Doubs » désigné au titre des directives oiseaux et habitats. C’est d’ailleurs plus de 75 % de la commune de Montfaucon qui est ainsi classé. Après une étude d’incidence, Grand Besançon Métropole a élaboré un tracé de substitution, moins impactant pour le milieu naturel, la faune et la flore, mais allongeant de manière significative le linéaire de conduite. Ce nouveau tracé portera la longueur du Feeder renouvelé à 3,3 kilomètres, contre deux actuellement. Grand Besançon Métropole fera réaliser un suivi écologique pendant et après les travaux. De plus, certaines zones travaillées seront clôturées dans la durée pour y limiter le piétinement et permettre à la flore locale de s’y réimplanter.

Près de 900.000 euros de budget

Après de nécessaires travaux préparatoires le terrassement et la pose de canalisations ont démarré le 18 janvier au niveau du réservoir et devraient se terminer en mars prochain. Le chantier a été confié à l’entreprise Colas - Lacoste. Son coût s’élève à 868.047 euros HT. Grand Besançon Métropole bénéficie de subventions de la part du département du Doubs (à hauteur de 10 %) et de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse. « Bien que cela ne relève pas de notre compétence, nous avons choisis de soutenir ce projet, pleinement conscient de l’importance croissante de la question de l’eau », confie Valérie Maillard, conseillère départementale.

« Ces travaux à Montfaucon préfigurent d’autres chantiers sur le territoire de Grand Besançon Métropole afin de sécuriser l’ensemble de l’alimentation en eaux de la collectivité. Sur deux années à venir d’importants investissements compris entre huit et neuf millions d’euros sont prévus. Ils concerneront également le renouvellement de plusieurs stations de traitement des eaux usées et la déviation de certaines d’entre-elles vers la station d’épuration bisontine de Port Douvot », annonce Christophe Lime.

Frédéric Chevalier