Informations régionales économiques et juridiques
92e année

L’Adapei du Doubs investit 27,5 millions d’euros

Social. Association spécialisée dans l’accompagnement des personnes en situation de handicap, l’Adapei débloque une enveloppe de 27,5 millions d’euros pour rénover et construire de nouveaux bâtiments dans le Doubs. En toile de fond, la structure entend renforcer l’inclusion de ses bénéficiaires.

Le foyer de Morteau de l’Adapei va être restructuré pour accueillir les résidents dans des conditions modernes. LAO architectes

Une nouvelle maison d’accueil spécialisée et un centre de ressources médico-social dédié à l’enfance et à l’adolescence construits à Montbéliard et la restructuration du foyer de Morteau constituent le projet d’investissement de l’Adapei. L’association a été fondée dans les années 1970 à l’initiative de parents soucieux de créer les conditions d’accueil de leurs enfants en situation de handicap. Membre d’un réseau national, elle compte 90 sites d’implantation dans le Doubs tandis que 2.000 salariés accompagnent 3.600 bénéficiaires de tous âges dans le département.

« Notre patrimoine, issu de la fusion des sept associations initiales qui ont fusionné en 2012, a été pensé dans les années 1970 et ne répond plus aux normes d’accueil attendues » précise Benoît Michaud, directeur finances et patrimoine de l’Adapei du Doubs. Pour y répondre, l’association a élaboré un plan stratégique de transformation de son bâti en y dédiant un investissement de 27,5 millions d’euros financé à la fois par des fonds propres à hauteur de 7,5 millions d’euros, un prêt à taux bas de 10,6 millions d’euros auprès de la Banque des territoires ainsi que d’autres prêts et subventions, notamment de l’ANRU.

Un investissement pour trois projets

Situé dans un quartier prioritaire de Montbéliard, le futur centre de ressources médico-sociales dédié à l’enfance et l’adolescence accueillera 296 jeunes, déficients intellectuels, autistes ou polyhandicapés. « Nous voulons recentrer notre activité en cœur de ville pour permettre aux enfants de bénéficier d’un accompagnement périphérique sans interférer avec une scolarité classique. L’inclusion reste notre priorité. » L’Adapei va également ramener une maison d’accueil spécialisée, destinée à 50 personnes, en cœur de ville de Montbéliard, là encore pour mettre l’accent sur l’inclusion sociale.

Enfin, le foyer de Morteau va connaitre une profonde restructuration pour proposer des conditions d’accueil « dignes et bientraitantes. » Outre des logements avec une graduation des modes d’hébergement et d’encadrement, un accueil dédié aux jeunes jusqu’à 18 ans, l’association intervient également sur le volet de l’emploi par l’intermédiaire d’ESAT et d’entreprises adaptées offrant un cadre de travail protégé aux bénéficiaires. « Nous avons un budget de fonctionnement de 140 millions d’euros tandis que nos activités économiques représentent 50 millions d’euros. »

Nadège Hubert