Informations régionales économiques et juridiques
93e année

L’écolo-crèche, un enjeu d’avenir

Environnement. En Saône-et-Loire, le Creusot porte le premier projet d’écolo-crèche du département.

Ville du Creusot et le Cabinet d’architecte Philippe Donzé

Créé en 2009 par l’association Label Vie, le label Ecolo-crèche est le premier label de développement durable dédié à la petite enfance et récompense les crèches engagées dans une démarche dans leur transition écologique qui s’applique dès la construction du bâtiment avec la surveillance des matériaux utilisés, de l’énergie dépensée… Déjà adhérente, la municipalité du Creusot a décidé d’aller plus loin en portant son projet d’écolo-crèche, qui viendra remplacer la Maison de la Petite enfance et abritera 61 places. Une première pour le département.

Au programme de ce nouveau lieu d’accueil, des ateliers de compostage, la sensibilisation au gaspillage et à l’utilisation de produits locaux et de saison, mais aussi des repas entièrement préparés à base de produits issus de l’agriculture bio et mettant en avant le « locavore » et enfin, un poulailler. Financé à hauteur de 1 million d’euros par le Conseil départemental, 774.000 euros par la Caisse d’Allocation familiale, le lieu, établi conjointement avec l’association Label Vie et porté par le cabinet Philippe Donzé (Besançon) devrait sortir de terre en 2024 et nécessiter un investissement global de 3,5 millions d’euros.

Lutter contre les perturbateurs endocriniens

L’engagement ne se limite pas à la crèche. Avec la signature de la charte « Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens », c’est l’ensemble du personnel de la future crèche qui a été sensibilisé et formé à la question des perturbateurs endocriniens présents dans les jouets et les aliments, qui perturbent le développement du cerveau chez l’enfant et constituent aujourd’hui un enjeu majeur de santé publique.

Antoine Gavory