Informations régionales économiques et juridiques
92e année

La Côte-d’Or s’invite dans l’émission Top Gear France

Tourisme. Fin octobre, les équipes de l’émission Top Gear France, sur RMC Découverte, étaient en Côte-d’Or pour deux jours de tournage. L’occasion pour le pilote Bruce Jouanny et le journaliste Yann Larret-Menezo, alias Le Tone, de venir tester deux voitures sportives dans des décors comme l’Abbaye de Fontenay ou encore le Circuit Dijon Prenois.

La Côte-d’Or a accueilli, pendant deux jours, les équipes de Top Gear France pour tourner un sujet de 12 minutes sur le Circuit Dijon Prenois, mais aussi sur les routes de l’Auxois. Mercred 27 octobre, ils ont posé leurs caméras à l’Abbaye de Fontenay.
L’occasion pour le pilote Bruce Jouanny (à gauche) et le journaliste Yann Larret-Menezo alias Le Tone (à droite) de débattre des véhicules qu’ils testaient.
La Côte-d’Or a accueilli, pendant deux jours, les équipes de Top Gear France pour tourner un sujet de 12 minutes sur le Circuit Dijon Prenois, mais aussi sur les routes de l’Auxois. Mercred 27 octobre, ils ont posé leurs caméras à l’Abbaye de Fontenay.
L’occasion pour le pilote Bruce Jouanny (à gauche) et le journaliste Yann Larret-Menezo alias Le Tone (à droite) de débattre des véhicules qu’ils testaient.
La Côte-d’Or a accueilli, pendant deux jours, les équipes de Top Gear France pour tourner un sujet de 12 minutes sur le Circuit Dijon Prenois, mais aussi sur les routes de l’Auxois. Mercred 27 octobre, ils ont posé leurs caméras à l’Abbaye de Fontenay.
L’occasion pour le pilote Bruce Jouanny (à gauche) et le journaliste Yann Larret-Menezo alias Le Tone (à droite) de débattre des véhicules qu’ils testaient.
La Côte-d’Or a accueilli, pendant deux jours, les équipes de Top Gear France pour tourner un sujet de 12 minutes sur le Circuit Dijon Prenois, mais aussi sur les routes de l’Auxois. Mercred 27 octobre, ils ont posé leurs caméras à l’Abbaye de Fontenay.
L’occasion pour le pilote Bruce Jouanny (à gauche) et le journaliste Yann Larret-Menezo alias Le Tone (à droite) de débattre des véhicules qu’ils testaient.
La Côte-d’Or a accueilli, pendant deux jours, les équipes de Top Gear France pour tourner un sujet de 12 minutes sur le Circuit Dijon Prenois, mais aussi sur les routes de l’Auxois. Mercred 27 octobre, ils ont posé leurs caméras à l’Abbaye de Fontenay.
L’occasion pour le pilote Bruce Jouanny (à gauche) et le journaliste Yann Larret-Menezo alias Le Tone (à droite) de débattre des véhicules qu’ils testaient.
La Côte-d’Or a accueilli, pendant deux jours, les équipes de Top Gear France pour tourner un sujet de 12 minutes sur le Circuit Dijon Prenois, mais aussi sur les routes de l’Auxois. Mercred 27 octobre, ils ont posé leurs caméras à l’Abbaye de Fontenay.
L’occasion pour le pilote Bruce Jouanny (à gauche) et le journaliste Yann Larret-Menezo alias Le Tone (à droite) de débattre des véhicules qu’ils testaient.

Il est peu courant de croiser deux breaks sportifs aux moteurs survitaminés de plus de 600 chevaux dans les jardins de l’Abbaye de Fontenay, habituellement havre de paix cistercien au coeur de l’Auxois. C’est pourtant le challenge que se sont lancés la société de production BBC Studios et Côte-d’Or Tourisme. Avant d’aller tester ces deux Mercedes et Audi sur le Circuit Dijon Prenois jeudi 28 octobre, c’est sur la route entre Flavigny et Marmagne que deux des quatre présentateurs de l’émission Top Gear France, le pilote Bruce Jouanny et le journaliste Yann Larret-Menezo alias Le Tone, ont roulé mercredi 27 octobre pour enregistrer le lancement de leur reportage dans cette abbaye cistercienne du début du XIIe siècle inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1981.

« D’une manière générale, l’accueil est toujours sympathique, mais le lieu du premier plateau était magnifique », reconnait Bruce Jouanny, à l’issue du tournage. Un compliment qu’acceptera bien volontiers Eric Viellard, responsable d’exploitation de l’Abbaye de Fontenay. « Nous avons, à l’Abbaye de Fontenay, une tradition d’accueil des rallyes, alors recevoir une émission comme celle-ci est d’autant plus agréable », confiait-il à quelques minutes du clap. Ces deux jours de tournage à travers la Côte-d’Or sont la résultante de plusieurs mois d’étroite collaboration entre la société de production et l’agence de développement touristique du département.

« On a tous connu dans le tourisme des périodes compliquées ces derniers temps. Et de recevoir à nouveau des tournages comme celui-ci augure des choses très positives. »

« Nous avons été sollicités par BBC Studios qui avait pour projet de venir tourner au Circuit Dijon Prenois et qui recherchait éventuellement une destination dont elle pourrait parler, explique Isabelle Corond-Peintre, directrice de Côte-d’Or Tourisme. Nous y avons ainsi réfléchi en interne pour leur faire un certain nombre de propositions avant qu’une équipe légère vienne en repérage fin septembre pour découvrir tous les lieux que nous avions suggérés et voir s’ils répondaient à leur cahier des charges ».

Une organisation au cordeau comme l’explique Yann Larret-Menezo : « Plusieurs entités travaillent en synergie autour de l’émission, à savoir la production, la régie et l’équipe éditoriale. Lorsqu’on décide d’un sujet, il faut ensuite le produire et trouver les lieux où le tourner, avec tout un volet régie... trouver où dormir, comment se déplacer, acheminer les voiture, etc. »

Des retombées économiques pour les acteurs du tourisme

Si le budget reste secret-défense pour la production qui laissera simplement entendre que « c’est une émission à gros budget sur une petite chaîne, voire le plus gros budget de la TNT après certains talk-show », des retombées économiques directes et indirectes peuvent être observées. « Pour ce tournage, c’est une équipe de 20 personnes qui se déplace pendant deux jours et trois nuits sur une période d’aile de saison. Ça nous a permis de faire travailler des hôteliers et des restaurateurs qui, en plus en sortie de crise sanitaire, ont été heureux de les accueillir », développe la directrice de Côte-d’Or Tourisme.

Un point confirmé par Eric Viellard, responsable d’exploitation de l’Abbaye de Fontenay : « On a tous connu dans le tourisme des périodes compliquées ces derniers temps. Et de recevoir à nouveau des tournages comme celui-ci augure des choses très positives. » Des petites routes de l’Auxois au Circuit Dijon Prenois, ce tournage est aussi l’occasion pour le département d’avoir une vitrine et d’être mis à l’honneur le temps d’un reportage.

Une diffusion prévue au printemps 2022

« Nous avons finalement assez peu de budget et les tournages comme celui-ci sont des moyens non négligeables pour nous de pouvoir faire parler de la Côte-d’Or sans nécessairement envisager de la publicité aux budgets qui n’ont rien à voir. Grâce à Top Gear France, par exemple, la Côte-d’Or sera présente pendant 12 minutes... Un spot publicitaire de cette envergure, en télévision, vous imaginez bien qu’en termes budgétaire, on ne parle pas de la même chose ! », tient à souligner Isabelle Corond-Peintre.

Alors que l’émission est prévue pour être diffusée au printemps 2022, c’est aussi l’occasion pour Côte-d’Or Tourisme de mettre sa destination dans l’esprit d’une cible que l’agence n’aurait pas nécessairement touchée par ailleurs et en tout début de saison touristique. « Nous avons simplement demandé à la production que la Côte-d’Or soit citée, notamment dans leurs opérations presse autour de l’émission, mais aussi de taguer “La Côte-d’Or j’adore” sur les réseaux sociaux. »

Antonin Tabard