Informations régionales économiques et juridiques
93e année

La première plateforme contre le mal-logement

Logement. La Saône-et-Loire est le premier département de Bourgogne-Franche-Comté à se doter de la plateforme Histologe contre le mal-logement.

Avec 12 millions de Français confrontés à la précarité énergétique et une situation internationale qui risque d’aggraver la situation - concernant notamment le coût des énergies fossiles - la lutte contre le mal logement apparaît aujourd’hui comme une priorité pour l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, fondatrice de la plate forme Histologe. Qu’elle s’adresse aux locataires ou au propriétaires, cette plateforme succède en Saône-et-Loire au pôle départemental de lutte contre l’habitat indigne (PDLHI) mis en place par le Préfet en 2019.

Près de 1 200 signalements en six mois

L’objectif : trouver des solutions aux insalubrités constatées. Déjà déployée dans la Communauté d’agglomération de Pau, la métropole de Lille ainsi que les départements des Bouches-du-Rhône et des Alpes-de-Haute-Provence, Histologe a permis de recueillir près de 1200 signalements sur les six derniers mois, mais surtout d’apporter une solution dans 75% des cas selon l’ANCT, la plupart étant dûs à une mauvaise isolation (moisissures, factures de chauffage élevées, infiltrations…).

La démarche est on ne peut plus simple : sur le site en ligne www.histologe.beta.gouv.fr les locataires ou propriétaires saisissent leur problème d’isolation, de sécurité ou de vétusté du bâtiment. Ces signalement sont ensuite traités par les services qui « facilitent la coopération entre les acteurs compétents en centralisant le traitement et la réponse aux signalements », précise la préfecture qui indique également qu’en Saône-et-Loire, 20.700 personnes sont mal logées au sein de 10.500 logements indignes. De quoi rendre insomniaques tous les marchands de sommeil…

Antoine Gavory