Informations régionales économiques et juridiques
92e année

La Saône-et-Loire soutient ses territoires

Proximité. Après une année 2020 qui a largement perturbé la vie des territoires en mettant à l’arrêt ou entre parenthèses de nombreux projets, les conférences de territoires ont repris. L’occasion pour les élus locaux d’échanger sur l’intervention départementale, pour que le département puisse répondre au mieux à leurs besoins et aux enjeux d’aménagement des communes.

La démarche d’appel à projets départemental imaginée en 2015 pour soutenir les communes et intercommunalités dans leurs projets reste plus que jamais d’actualité. Les conférences de territoires ont repris depuis le lundi 18 octobre. Des rencontres indispensables pour faire évoluer ce dispositif pluriannuelle dénommé « Saône-et-Loire 2020 » en fonction des besoins et remarques des élus locaux. La dernière évolution concernait par exemple les projets environnementaux, de plus en plus nombreux, pour lesquels le département de Saône-et-Loire a revu sa copie en autorisant le dépôt d’un dossier supplémentaire par commune, estampillé « environnement ».

Pour cela et afin de relancer l’économie, l’assemblée départementale avait voté un complément exceptionnel de 4,5 millions d’euros, portant l’enveloppe globale de neuf millions à 13,5 millions d’euros en 2021. Après ce coup de pouce conséquent, le département prévoit un retour à la normale pour 2022 avec une enveloppe de 11 millions d’euros. Depuis 2015, ce sont 54,5 millions d’euros qui ont permis aux communes de financer en partie de belles réalisations pour améliorer le cadre de vie des habitants, depuis la réfection des routes à la rénovation de logements en passant par l’aménagement de places ou de parkings par exemple.

3.000 dossiers transmis au département

C’est aussi les « chèques vélos » pour se déplacer autrement, le soutien des exploitations agricoles dans l’achat et l’installation de dispositifs de récupération des eaux de pluie, la restructuration de nombreuses salles de cours et de restaurants dans les collèges et les établissements de services sociaux, ou encore le déploiement à l’échelle du département d’une nouvelle dotation habillement sur quatre ans, à hauteur de quatre millions d’euros pour tous les Centres d’incendie et de secours (CIS). Chaque année, 1,5 million d’euros de cette enveloppe sont dédiés aux gros projets intercommunaux (piscine, équipements culturels...), un par bassin de vie.

Au total, la mise en place du dispositif d’appel à projets, ce sont plus de 3.000 dossiers qui ont été transmis au département, générant plus de 450 millions d’euros de travaux pour les entreprises, majoritairement de Saône-et-Loire.

Frédéric Chevalier