Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Le CHU Dijon Bourgogne vient en renfort des Antilles

À la suite de l’appel à la solidarité lancé ce dimanche par le ministre de la santé Olivier Véran, l’ARS Bourgogne Franche Comté s’est rapprochée du CHU Dijon Bourgogne pour demander du soutien. La réponse positive du CHU s’est organisée en moins de 24 heures.

Impossible pour le CHU de ne pas venir en appui de confrères des Antilles qui font face à une situation déjà très critique. Ainsi, toute une chaine de solidarité au sein des équipes s’est rapidement mise en place.

Trois personnels du CHU se sont portés volontaires pour prêter main forte. Planning repensés, congés repoussés… L’entre aide a primé. Les équipes et les responsables se sont réunis pour permettre leur départ. Et en ce mois d’août, l’exercice est complexe pour ne pas désorganiser les services !

Qui sont les trois volontaires ?

Laure, Médécin urgentiste, Thibaut, Infirmier de réanimation et prochainement fin août Sabrina, interne en Maladies infectieuses.

« On a connu les trois vagues et on a été très marqués en réa, et pour cela, on va tenter d’aider la Martinique »

Thibaut F.

Laure et Thibaud sont en chemin, ce mardi 10 août, pour l’avion qui décolle ce soir pour une durée de deux semaines. Nul doute que leur expérience de malades atteints de la Covid 19 affluant dans les services de médecine et de réanimation sera utile.

« Je n’ai pas hésité à me porter volontaire, lorsque nous étions en difficulté pendant les différentes vagues, nous avons eu la chance d’avoir des renforts, alors cela m’a semblé évident. Je remercie mes collègues qui m’ont permis de partir en reprenant mes gardes »

Dr Laure C.

Face à cette mobilisation, le CHU tient à remercier tous les personnels de santé qui se sont rendus disponibles de manière très réactive et ont permis une nouvelle fois de montrer combien le CHU sait répondre présent dans des situations exceptionnelles.

Un engagement individuel et collectif qui est le reflet des valeurs que le CHU incarne quotidiennement pour la prise en charge continue des patients. Une tradition dijonnaise, qui est une fois de plus présente !