Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le collège de Liernais réhabilité pour la rentrée

Jeunesse. Après les violents dégâts subits fin juin et entraînant sa fermeture, le collège de Liernais devrait pouvoir rouvrir pour la rentrée de septembre.

Certaines toitures ont déjà pu être refaites en urgence. (Crédit : CD21)

D’après un récent communiqué du Conseil départemental de Côte-d’Or, le collège de Liernais devrait pouvoir rouvrir pour la rentrée de septembre. Dans la nuit du mardi 21 au mercredi 22 juin, cette commune de quelque 500 âmes située sur le canton d’Arnay- le-Duc, et ses alentours avaient été frappés par un phénomène orageux entraînant des dégâts considérables sur des habitations, ainsi que des bâtiments publics et agricoles.

« La toiture du collège mais aussi celle du pôle scolaire situé à proximité immédiate avaient été percées par la grêle en de nombreux endroits et plusieurs salles étaient très endommagées, notamment dans le bâtiment administratif », révèle le Conseil départemental. Et son président François Sauvadet de détailler : « Nous avons d’abord réalisé les interventions d’urgence, comme installer des bâches sur les parties de la toiture la plus endommagée, récupérer les tuiles non détruites, remanier les toitures, sécuriser les lieux. Je remercie d’ailleurs les entreprises locales pour leur réactivité et leurs savoir-faire, tout comme les sapeurs-pompiers et les agents du département. Leur mobilisation nous a permis d’éviter que le sinistre s’aggrave. »

UN BUDGET DÉBLOQUÉ EN URGENCE

Pour ce faire, et suite à une consultation en procédure d’urgence, les entreprises retenues - toutes côte-d’oriennes - ont débuté une série de travaux indispensables à la réouverture de l’établissement au 1er septembre, pour un montant global de 200.000 euros. Si « les offres ne permettent pas d’effectuer la réparation de toutes les toitures, du fait de l’indisponibilité des entreprises et/ou des matériaux », la toiture en tuiles du bâtiment abritant l’espace de restauration, le logement de fonction et l’abri de jardin et la toiture en zinc des bâtiments d’enseignement et garage, ainsi que les faux-plafonds, l’éclairage, le cloisonnement et la peinture de toutes les zones impactées par le sinistre (salles de classe, locaux administratifs, logement) seront refaits.

Une nouvelle consultation sera aussi lancée à l’automne en vue d’une réalisation de travaux sur l’année 2023, période à laquelle l’approvisionnement de certains matériaux, notamment les tuiles, pourra être de nouveau possible. « L’objectif prioritaire est de rendre opérationnelle la demi-pension pour la rentrée puisque nous accueillons à la cantine, en moyenne et par jour, 95 enfants du collège et du pôle scolaire, précise François Sauvadet. Et si un éventuel décalage devait se faire sur les travaux avant la rentrée, du fait d’aléas divers, l’essentiel des prestations sera réalisé et celles restantes pourront se faire sans impact sur le fonctionnement du collège ».

Antonin Tabard