Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le Doubs œuvre à un numérique accessible à tous

Numérique. Mardi 5 avril, le département du Doubs organisait à Besançon, en partenariat avec l’Agence nationale de la cohésion des territoires : Numérique en commun[s], les deuxièmes assises de l’Inclusion numérique du Doubs.

Christine Bouquin, présidente du département du Doubs et Philippe Michaud, président de Saint-Vit informatique signent une convention de don de matériels informatiques. JDP

Les chiffres sont éloquents  : un tiers de la population se dit en difficulté avec le numérique et 30 % des personnes renoncent à effectuer des démarches compte-tenu des difficultés qu’elles éprouvent à maitriser l’outil informatique. « Dans le Doubs, c’est 100.000 habitants qui sont en difficultés vis à vis du numérique », affirme Denis Leroux, vice-président du département, en charge notamment du développement et des usages du numérique. C’est fort de ce constat que le département du Doubs a voté en octobre 2020 son Schéma départemental d’inclusion numérique (SDIN) pour permettre à tous un accès facilité au numérique. Le Doubs s’est ainsi doté, à échéance 2024, d’un financement d’un milliard d’euros pour soutenir les associations et collectivités dans leurs projets d’équipements et de formation.

Un travail collectif

« Après le premier enjeu de l’équipement que nous sommes en passe de relever, avec un haut débit pour tout le département d’ici fin 2022, début 2023, c’est à la question prégnante de l’accès au numérique que nous devons maintenant nous atteler. Et s’il est normal que le département, chef de fil de la solidarité, soit le pilote des actions menées en faveur de l’inclusion numérique, c’est en s’appuyant sur l’ensemble des partenaires du territoires qu’il entend mener à bien cette mission : “avec nous et ensemble” étant les maîtres mots de notre collectivité », argue Christine Bouquin, présidente du département du Doubs, en ouverture des deuxièmes assises de l’inclusion numérique du Doubs, qui se sont déroulées à Besançon, le mardi 5 avril. Un travail collectif illustré ce jour-là par la signature d’une convention de cession de matériels informatiques avec l’association Saint-Vit informatique, traduction d’un travail commun depuis 20 ans, notamment sur la création d’une filière de recyclage et de reconditionnement des PC.

Cette journée a notamment permis de faire le point sur la mise en place du SDIN. Ce dernier comptant trois grandes cibles d’actions  : les collèges avec la question de la numérisation dans le quotidien de l’élève (e-réputation, repérage des infox...), l’appropriation des outils par les collégiens puis par leurs familles (salle multimédia ouverte aux parents sur des créneaux spécifiques), ouverture des collèges comme tiers lieux dans les zones carencées. Les bibliothèques ensuite, avec un accompagnement (60.000 euros de subventions) en matériels, en formation... pour en faire des lieux d’accès du numérique. Les Centres médicaux sociaux (CMS) enfin, avec le développement de cafés connectés pour les seniors, de formations des travailleurs sociaux, la création d’une filière d’insertion de reconditionnement d’ordinateurs (un «   bon d’achat   » établi par le CMS permettra aux plus démunis d’obtenir ce matériel à moindre coût).

Frédéric Chevalier