Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Les Rives de Saône planchent sur les mobilités durables

Mobilité. Depuis juin dernier et jusqu’au 6 septembre, les habitants et usagers de la communauté de communes Rives de Saône sont invités à répondre à un questionnaire sur leurs habitudes de déplacement.

Les Rives de Saône planchent sur les mobilités durables
La communauté de communes Rives de Saône invite ses habitués à s’exprimer sur leur déplacement pour penser autrement la mobilité sur le territoire (Crédit : CCRS)

Qu’ils soient internes à la communauté de communes Rives de Saône, entrants ou sortants, les déplacements du territoire vont être passés à la loupe. Dans le cadre de son schéma directeur des mobilités durables, la collectivité a lancé un questionnaire destiné aux 20.700 habitants mais aussi salariés et autres usagers du territoire pour identifier les déplacements. « Nous voulons quantifier et qualifier les déplacements, les pôles d’attraction comme Seurre, le Pays Losnais, Brazey-en-Plaine ou encore le Technoport », explique Mathilde Bertet, responsable du service aménagement du territoire Rives de Saône.


>LIRE AUSSI : Ginko forme ses agences pour mieux accueillir les personnes en situation de handicap


Accessible en ligne depuis juin 2022 et disponible jusqu’au 6 septembre, le questionnaire évalue les habitudes de mobilité de chacun dans un territoire rural alliant petites communes et centre-bourgs. « Le défi est de mener une réflexion pour répondre aux besoins et aux attentes de tous. » Après analyse des réponses, la collectivité souhaite développer des mobilités durables : vélo, marche, covoiturage ou encore inter-mobilité en associant train et vélo par exemple.

Une démarche globale

« Nous valoriserons l’existant comme les pistes cyclables du canal ou celles présentes dans les communes mais nous aménagerons aussi l’espace public pour favoriser les déplacements doux. » De nouvelles signalisations et de nouveaux services pourraient ainsi voir le jour en fonction des attentes des personnes consultées. Cette démarche s’inscrit dans le Plan Climat Énergie Territorial de la communauté de communes qui se fixe des objectifs clairs pour sa transition énergétique. « Nous visons une diminution de 28.299 tonnes de CO2 par an à horizon 2050. Cela passe par un trajet domicile-travail sur trois en covoiturage ou encore une part d’utilisation des transports en commun de 20%. »

La communauté de communes Rives de Saône espère par ailleurs que 95% des trajets de moins d’un kilomètre se feront par des modes doux tout comme 50% des trajets d’un à trois kilomètres. Pour encourager encore cette démarche, la collectivité s’est engagée dans la seconde édition du Challenge régional de la Mobilité qui aura lieu du 19 au 25 septembre 2022. « Nous encourageons vivement les entreprises du territoire à s’y inscrire et participer pour sensibiliser les salariés/agents au changement des pratiques de déplacement. »

Nadège Hubert