Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Livres dans la Boucle 2021 : «  pas loin d’une édition normale »

Culture. L’an passé, Livres dans la Boucle s’était déroulé sur trois week-ends, en raison de la covid 19. Cette année, la manifestation littéraire phare de Grand Besançon Métropole retrouve en grande partie sa configuration habituelle, tirant toutefois des leçons des aménagements mis en place en 2020, qui, pour certains, avaient reçu un accueil très positif du public.

On doit l’illustration de la sixième édition de Livres dans la Boucle à la bisontine d’adoption, toulousaine d’origine Nancy Perña. DR

Avec Livres dans la Boucle, Grand Besançon Métropole donne rendez-vous à tous les amoureux de lecture, du 17 au 19 septembre. Covid oblige, la sixième édition de cette grande fête littéraire sera encore quelque peu adaptée, sans pour autant empêcher la mise en place d’une programmation ambitieuse riche de plus de 200 auteurs de littérature, polar, jeunesse, BD, essais, beaux livres, et autres éditions régionales et plus de 70 rencontres… Réussie cette nouvelle mouture, présidée par la jeune romancière, nouvelliste et poétesse Cécile Coulon, devrait l’être, puisqu’elle tire notamment un certain nombre de leçons de ce que les organisateurs ont été obligés de faire pour la délicate et complexe édition 2020, afin de s’adapter aux contraintes sanitaires.

« L’année dernière, seuls deux salons littéraires ont maintenu leur programmation en France, dont le nôtre », se félicite Anne Vignot, président de Grand Besançon Métropole et maire de la ville. Ce sont ainsi entre 12 et 15.000 visiteurs qui ont été accueillis sur trois week-ends. Si pour 2021, cette grande fête littéraire retrouve sa configuration habituelle autour d’un seul grand week-end, une organisation multi-sites pour permettre des rencontres avec plus d’espace et de confort reste de mise. Et pour cause, « cette démultiplication des lieux, parfois insolites, pas forcément en lien direct avec les livres, mais avec l’art et le beau en général, fut plébiscitée par le public. De même les espaces plus intimistes, moins bruyants que le traditionnel grand chapiteau ont remporté tous les sondages  », rapporte l’équipe de l’édile.

Pour cette nouvelle édition de cet évènement reconnu nationalement et qui participe à l’attractivité du territoire, les espaces de dédicaces seront ainsi répartis sur quatre sites de Besançon. Une configuration qui permettra aux festivaliers de mieux profiter des auteurs invités par les librairies partenaires du festival : Forum, Intranquille Plazza, Maison de la Presse, Réservoir Books, Sandales d’Empédocle, À la page et Mine de Rien... C’est aussi le grand retour de la manifestation place de la Révolution où un village de cinq chapiteaux sera aménagé pour accueillir les auteurs de la rentrée littéraire, comme Agnès Desarthe, le Bisontin Yves Ravey, Joy Sorman, Lilia Hassaine, Thomas B. Reverdy...

Une ambiance intimiste

Concilier la découverte des dernières sorties de littérature jeunesse et une visite de collections d’art ? C’est possible au Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie qui accueillera, comme en 2020, près de 40 auteurs jeunesse. Certains proposeront des lectures et des animations pour toute la famille, «  dans une ambiance intimiste très appréciée l’an passé ». Autre lieu “coup de cœur” du public reconduit cette année : Le Scènacle, qui, une fois encore, accueillera une vingtaine d’auteurs BD dont Nicolaï Pinheiro, Adrien Houillère, Jérémy Perrodeau, Amandine, Elizabeth Colomba et Aurélie Levy... Enfin, l’Espace Grammont donnera, comme en 2020, toute sa place à l’édition régionale avec une quarantaine d’auteurs locaux.

Comme les échanges entre auteurs et lecteurs sont l’ADN du festival, les médiathèques de Grand Besançon Métropole ouvriront leurs portes pour permettre aux visiteurs, dans un rapport privilégié, de mieux connaître et de mieux comprendre un auteur, et sa bibliographie. Pour la première fois cette année la médiathèque d’École Valentin rejoint la dizaine d’établissements engagés dans cette démarche. Également au programme, les 16 et 17 septembre, six auteurs et illustrateurs (cinq de plus qu’en 2020) présenteront leur travail dans 24 écoles de la collectivité.

Côté nouveauté, cette édition réserve également quelques lectures en plein-air, par des comédiens, autour des cinq éléments, sur le paisible site de l’ancien hôpital Saint-Jacques, ainsi qu’un trépident cycle de rencontres autour des faits divers.

Frédéric Chevalier