Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Mobilité : Les travaux de la gare d’Avallon touchent à leur fin

Transports. Dans une démarche d’amélioration de la qualité du service, SNCF Gare et connexions a entrepris de rendre accessible l’ensemble du site aux personnes à mobilité réduite et de moderniser l’espace d’accueil de la gare icaunaise.

Gare d’Avallon François Goglins

Aux portes du Morvan, la sous-préfecture de l’Yonne est devenue, au fil des années, l’une des destinations touristiques privilégiées des citadins pour les courts séjours. Avec quelques 45.000 voyageurs accueillis par an et des pics d’affluence les week-ends et lors des vacances scolaires, cette infrastructure essentielle à l’attractivité du territoire demandait à être remise au goût du jour. Avec le soutien financier de l’État et du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, SNCF Gare et connexions vient d’investir près de 1,6 million d’euros pour la réhabiliter.

Améliorer la mobilité

Deux chantiers d’importance destinés, essentiellement, à rendre accessibles le bâtiment et les quais aux personnes à mobilité réduite sont en cours d’achèvement. Un rehaussement des voies ferroviaires sur 75 mètres a été opéré afin de faciliter la montée des voyageurs. Des travaux de réfection du bitume ont été effectués avec des aménagements spécifiques pour les personnes souffrant d’un handicap. L’éclairage et la signalétique ont, quant à elles, été mises aux normes. Avec près d’un million d’euros consacré à sa seule accessibilité, la gare d’Avallon deviendra, à la réception des travaux, la première gare du département à être entièrement adaptée aux personnes à mobilité réduite.

En parallèle, le hall d’accueil, le parvis et la façade ont été rénovés afin d’offrir plus de conforts aux usagers. SNCF Gare et connexions souhaite, à court terme, y intégrer les nouvelles technologies, comme la dématérialisation des titres de transports, pour pallier à la disparition progressive des distributeurs et des guichets tombés en désuétude. Quant à la sacro-sainte marquise de verre et d’acier - élément iconique de l’architecture ferroviaire du XIXe siècle -, elle a été méticuleusement restaurée afin de conserver l’authenticité du bâtiment.

Stéphane Bourdier