Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Office auxerrois de l’habitat : Idelians à l’approche

Logement. Lors du conseil d’administration du bailleur social icaunais qui s’est tenu hier, le groupe dijonnais a été préféré à trois autres organismes. La décision doit, à présent, être validée par la communauté d’agglomération de l’Auxerrois.

Après Domanys - le principal bailleur social du département de l’Yonne -, l’Office auxerrois de l’habitat va-t-il lui aussi se rapprocher d’Idelians ? Pensée pour déréguler le secteur du logement, la « loi Élan » du 23 novembre 2018 « portant sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique », prévoit le regroupement systématique des organismes HLM qui gèrent moins de 12.000 logements ou dont le chiffre d’affaires est de moins de 40 millions d’euros.

Hier, les membres du conseil d’administration de l’office auxerrois devaient se prononcer parmi plusieurs candidatures. Outre Idelians, trois sérieux prétendants étaient en lice : les groupes privés Vilogia et Polylogis, ainsi que la filiale régionale d’Action Logement, Habellis. Au terme du vote, c’est Idelians qui a remporté les faveurs des suffrages (12 voix sur 22).

La nécessaire approbation de l’agglomération

Cette préférence des administrateurs envers un office public de l’habitat doit encore être validée en conseil communautaire qui, en théorie, a jusqu’à la fin de l’année pour se prononcer, même si un délai supplémentaire peut être encore accordé par l’État. Quoi qu’il en soit, ce regroupement doit être sans conséquence tant pour les 6.000 locataires du bailleur social que pour ses 145 salariés.

L’Office auxerrois de l’habitat est engagé dans plusieurs programmes de rénovation urbaine importante notamment dans le quartier Sainte-Geneviève où il a investi 90 millions d’euros pour la démolition, la construction et la réhabilitation de 160 logements. Créée en 2020, la société de coordination Idelians regroupe, outre Domanys, les offices publics de l’habitat Orvitis (Côte-d’Or), Hamaris (Haute-Marne) et Grand Dole Habitat (Jura).

Stéphane Bourdier