Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Projet de mandat : la région fixe le cap sur 2028

Politique. À l’occasion de sa dernière assemblée plénière de l’année, le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté a esquissé quelques lignes de son projet de mandat 2021-2028.

Entourée de son premier vice-président, Michel Neugnot, et de son directeur général des services, Gilles Da Costa, Marie-Guite Dufay a présidé sa dernière assemblée plénière de l’année 2021, vendredi 17 décembre. DAVID CESBRON / CR BFC

Vendredi 17 décembre, les élus régionaux étaient invités à participer à la dernière assemblée plénière de l’année 2021. L’occasion pour eux, entre autres, de se prononcer sur le projet de mandat 2021-2028, un document « stratégique qui fixe le cap et donne à tous de la lisibilité à l’action régionale », comme l’explique le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté.

Si pendant le précédent mandat les diagnostics ont été posés à travers de nombreux schémas, comme le schéma régional d’aménagement et de développement durable du territoire (Sraddet) ou encore celui de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII), ils seront revisités à l’aune des évolutions législatives, des enseignements et des conséquences de la crise de la Covid-19.

« L’accompagnement des transitions écologiques, énergétiques et l’adaptation climatique, seront plus que jamais le fil conducteur de toutes les politiques publiques de la région », affirme la collectivité. Enfin, chaque année, au moment du débat d’orientations budgétaires, les élus souhaitent effectuer un bilan et une évaluation des actions de l’année que se termine et les compléter par les propositions de déclinaisons opérationnelles pour l’année à venir.

Des principes directeurs

Dans les faits, les élus ont identifiés quatre principes directeurs. « La différenciation des politiques publiques régionales est une réponse appropriée aux caractéristiques de la Bourgogne Franche-Comté, multipolaire et hétérogène. La région entend jouer un rôle d’amortisseur des inégalités sociales et territoriales. » Le Conseil régional souhaite aussi mettre en place des politiques de transition et de développement durable au service d’une nouvelle croissance, avec un objectif : rendre la Bourgogne Franche-Comté plus attractive en renforçant l’image d’une région où il fait bon vivre et travailler.

« L’action publique portée par la région doit être coordonnée avec de nombreux acteurs publics, du bloc communal à l’Europe, tout en portant les valeurs de solidarité en réponses. » Enfin, le Conseil régional entend renforcer ses politiques de proximité, pour notamment améliorer la connaissance de l’institution dans le but d’offrir aux habitants un meilleur accès à ses politiques et ses dispositifs. « Un tropisme particulier sera porté sur la jeunesse, complète l’assemblée régionale. Cette attention spécifique s’exercera à la fois en termes de dispositifs dédiés mais également par l’association et l’implication des jeunes dans l’élaboration des politiques régionales. Enfin, l’égalité réelle fera partie de la boussole de l’action régionale ».

Antonin Tabard