Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Terence Capital reprend Nectars de Bourgogne

Artisanat. Placée en redressement judiciaire en octobre, Nectars de Bourgogne est rachetée par le groupe Terence Capital.

Nectars de Bourgogne

Placée en redressement judiciaire depuis le 26 octobre, Nectars de Bourgogne qui emploie neuf salariés, située à Merceuil et fondée par Emmanuelle Baillard en 2004 va pouvoir poursuivre son activité : la production de jus de fruits haut de gamme. Parmi les candidats à la reprise, c’est l’offre du groupe Terence Capital qui a été jugée la plus viable. Le groupe, spécialisé dans le rachat de sociétés en difficulté appartient à Thierry Le Guernic, déjà propriétaire de Habitat, Chevignon et des enseignes San Marina.

C’est de sa formation d’œnologie qu’Emmanuelle Baillard avait tiré la renommée de sa société de production de jus de fruits à partir des fruits rouges de Bourgogne – cassis noir, groseille, chardonnay - en appliquant les codes la production viticole : « Nous travaillons avec le matériel normalement destiné au vin. Le pressage offre un rendement de 70% contre 95% pour l’extraction, mais on privilégie la qualité gustative et l’authenticité plus que la quantité ».

Une entreprise investie dans le Made in France et la production locale

Labellisée Entrepreneurs + Engagés dans le cadre de la démarché Responsabilité sociétale des entreprises, Emmanuelle Baillard avait aussi développée une gamme bio dès 2006 et établi une filière de recyclage des sous-produits : « Il s’agit des restes de production qui sont valorisés dans la cosmétique ou l’agro-alimentaire comme les compotes ou les confitures, mais qui ont une vraie valeur ajoutée pour certains secteurs de l’économie locale. On en peut donc pas parler de déchets ».

Investie dans le Made in France et la production locale, jusqu’à un million de bouteilles ont été produites, distribuées dans la grande distribution et les épiceries fines sous les marques Emmanuelle Baillard et Saveurs du Terroir. Une production tombée à 600.000 en 2021 qui, 17 ans après sa création, fait émerger la petite entreprise locale et artisanale parmi les marques rejoignant le groupe de Thierry Le Guernic.

Antoine Gavory