Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Un collège innovant à plus d’un titre

Environnement. Entamés au printemps 2021, les travaux du futur collège de Bethoncourt ont été lancés officiellement le 9 février 2022 avec la pose de la première botte de paille du bâtiment. L’établissement remplacera le collège existant en apportant une réponse innovante et respectueuse de l’environnement tout en répondant aux nouvelles exigences pédagogiques.

Christine Bouquin, Présidente du Département du Doubs, Jean-Louis Noris, représentant Charles Demouge, Président de Pays Montbéliard Agglomération, Jean André, Maire de Bethoncourt, Patrice Durand, Inspecteur d’académie ont participé à la pose de la première botte de paille du futur collège de Bethoncourt. Département du Doubs

La rentrée scolaire 2023 se fera dans un nouveau cadre pour les collégiens et le personnel de l’établissement de Bethoncourt. Inscrits dans le programme départemental de modernisation des collèges, les travaux du nouveau site ont débuté au printemps 2021 mais la première botte de paille a été posée par les officiels le 9 février. Bas carbone et affichant ses performances énergétiques, il devrait être l’un des premiers du département certifié Certivea, Haute qualité environnementale, HQE.

Construit à partir de ressources locales et grâce à un recours accru aux matériaux biosourcés, les 7.000 mètres carrés faits de bois, paille et terre devraient également en faire un bâtiment passif. L’établissement intégrera le label E+C, le plus haut niveau de performance sur le plan de l’énergie et du bilan carbone, avec notamment une isolation thermique. Une enveloppe de 26,6 millions d’euros sera nécessaire pour donner vie à ce projet.

Une pédagogie innovante

A côté des innovations techniques et énergétiques, les travaux du futur collège de Bethoncourt ont associé les acteurs de l’éducation au projet de construction. Les autorités académiques et les représentants des équipes pédagogiques ont ainsi été concertés pour concevoir un projet capable de donner l’envie et le plaisir d’apprendre et d’utiliser des pratiques éducatives adaptées à la personnalisation des parcours et du développement de l’autonomie notamment.

En ce sens, le nouvel établissement proposera un cadre de vie facilitant l’engagement et l’interaction de tous les acteurs, avec des modules « studiolos », mini-espaces mobiles pour travailler en petits groupes ; une forêt native, des vergers, une zone de maraîchage, autant de supports d’apprentissage pour les élèves. Un cadran solaire, une restauration favorisant l’autonomie des élèves, une balance pour peser les déchets et viser leur réduction, une cuisine pédagogique traduiront cette nouvelle pédagogie et le mieux-être de tous.

Nadège Hubert