Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Un lieu unique pour toutes les mobilités de Grand Besançon Métropole

Mobilité. Lundi 2 mai, Grand Besançon Métropole inaugurait, place de la Révolution, une toute nouvelle agence Ginko Mobilités avec pour objectif de créer un lieu unique pour s’informer, être conseillé et disposer d’outils performants d’accès à tous les modes de déplacement proposés sur le territoire de la communauté urbaine.

La nouvelle agence Ginko Mobilités, place de la Révolution à Besançon. JDP

D’une superficie de 200 mètres carrés, dont 120 dédiés aux clients, la nouvelle agence Ginko Mobilités de Grand Besançon Métropole (GBM) devrait accueillir entre 10.000 à 15.000 visiteurs par mois. Installé place de la révolution au cœur du centre-ville de Besançon, à proximité du marché, d’une station tram et à quelques pas de nombreuses lignes de bus, ce nouveau site remplace l’ancienne boutique Ginko située au centre Saint-Pierre et embrasse l’ensemble des modalités proposées sur le territoire de GBM. Bus, tram, vélos à assistance électrique Ginko Vélo, covoiturage Ginko Voit’, vélos en libre-service Vélocité, autopartage Citiz, stationnement Facility Park... tous ces services font désormais adresse commune. Inaugurée lundi 2 mai, cette agence sera ouverte du lundi au vendredi de neuf à 18 heures, le samedi, de neuf à 17 heures.

« Tout ici a été pensé pour faciliter le parcours client, pour éviter au maximum les files d’attente. Dès leur entrée dans l’agence, les clients seront accueillis par un agent qui leur demandera le motif de leur visite (conseil en mobilité personnalisé, achat/rechargement de titre, location de vélos à assistance électrique (VAE) d’un à 12 mois avec leur retrait désormais directement à l’agence, souscription d’abonnements aux parkings souterrains, de surface ou en voirie...) et les aiguillera vers les différents espaces du lieu en fonction de leurs besoins. Nous avons également mis en place un gestionnaire de file avec des tickets selon le motif de visite qui permet de mieux orienter les visiteurs et d’évaluer le temps d’attente. Par ailleurs, cet outil délivrera des statistiques de fréquentation, nous permettant d’adapter la présence des conseillers selon les besoins », explique Laurent Senecat, directeur de Keolis Besançon Mobilités, gestionnaire du réseau Ginko.

L’agence bénéficie aussi d’un espace « autonome/digital » comprenant notamment un distributeur automatique de titres, un horodateur « stationnement », un validateur, une borne tactile pour accéder aux fonctionnalités du site internet Ginko (calculateur d’itinéraires, fiches horaires, informations partenaires mobilité…), ainsi qu’une borne d’information voyageurs de 24 pouces proposant les prochains passages en temps réel des véhicules à la station tram « Révolution » et l’arrêt de bus « Courbet ».

Accessible et éco-engagée

La nouvelle agence est accessible aux personnes en situation de handicap via un accès de plain-pied, un bureau, des outils digitaux et des équipements spécifiques (boucle magnétique, outil de retranscription pour les personnes malentendantes/sourdes…) « En parallèle, les équipes de Keolis Besançon Mobilités se sont rapprochées de celles du centre communal d’action sociale (CCAS) bisontin pour élaborer un programme de formations à destination des conseillers clientèle. L’objectif : former les agents à l’accompagnement de personnes en situation de fragilité et aux différentes formes de handicap. Les premières formations ont débuté en avril et se poursuivront jusqu’à la fin de l’année », précise le directeur.

Quatre mois de travaux auront été nécessaires à la réalisation de ce nouvel espace pour un budget de 350.000 euros. Confié au cabinet bisontin Lamboley Architectes Office, le chantier aura mobilisé un grand nombre d’entreprises locales. « Nous avons travaillés sur un concept à même de traduire l’aspect environnemental de Ginko. L’agence a ainsi été pensée comme une forêt habitée composée d’arbres délimitant des espaces d’intimité, des feuilles vertes géantes de ginkgo biloba abritant un tissu acoustique pour le confort des visiteurs et des personnels », développe l’architecte Alexandre Lamboley. Le projet adhère également à la démarche « commerce éco-engagé », ainsi une vigilance particulière a été apportée sur l’éclairage (led à lumière chaude) et les matériaux retenus (écologiques et sans perturbateurs endocriniens avérés).

Frédéric Chevalier