Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Un service départemental dédié aux associations

Associations. Opérationnel depuis le 1er septembre, Asso 71 permet de répondre aux inquiétudes des bénévoles, mais aussi de soutenir les dirigeants d’associations dans leurs recherches et de guider et orienter les porteurs de projets associatifs.

Un service départemental dédié aux associations
André Accary, entouré de l’équipe d’Asso71  : Loïc Basset-Bougain, Janick Granger et Corinne Cordillet (à gauche) et Sophie Clément, Carole Lesire et Anaïs Guillaumeau (à droite) (Crédit : Conseil Départemental de Saône-et-Loire)

Lundi 29 août, le président du Conseil départemental de Saône-et-Loire André Accary, accompagné de sa vice-présidente en charge de la vie associative Sophie Clément, a présenté le nouveau service départemental Asso 71 et les personnes qui en composent l’équipe. «  Avec plus de 11.000 associations, 110.000 bénévoles et 15.000 salariés, le maillage associatif est un véritable atout pour la Saône-et-Loire.


>LIRE AUSSI : Contre le harcèlement, demandez Angela


Un réseau indispensable tant pour l’aspect social que pour l’aspect économique, dont l’avenir s’est fragilisé avec la crise sanitaire hier et la crise économique aujourd’hui.  » La vice-présidente à la vie associative travaille sur ce projet depuis un an. Une série de tables-rondes a en effet permis à la collectivité de travailler en lien direct avec les associations pour identifier les besoins de la vie associative, mais aussi pour voir comme valoriser la fonction de bénévoles pour mieux les attirer et les maintenir.

Ainsi, depuis le 1er septembre, les associations dites “loi 1901” peuvent solliciter Asso 71, «  quel que soit leur domaine, et principalement les associations qui ne sont pas structurées ni épaulées par des fédérations et qui ne fonctionnent pas comme opérateur économique avec de nombreux salariés  ».

Porte d’entrée pour les associations

«  Ce nouveau service départemental a pour objectif principal d’aider les associations à ouvrir les bonnes portes en fonction de leurs besoins  », explique le département. Autour de Sophie Clément, cinq collaborateurs composent ce service qui a notamment pour missions de mettre les associations en lien avec les partenaires, les aider dans leurs recherches de subvention, ainsi qu’au montant des dossiers. Ce service organisera des évènements fédérateurs et des rencontres, mais aussi des ateliers et des groupes de travail. Enfin, les six membres d’Asso 71 peuvent répondre aux demandes d’informations juridiques et aider les associations dans leur communication. En somme, Asso 71 vise à devenir «  la porte d’entrée première au service de toutes les associations de Saône-et-Loire  ».

Antonin Tabard