Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Une étude avant travaux sur le Grand Pontarlier

Logement. La communauté de communes du Grand Pontarlier lance une étude afin de décider de la mise en œuvre d’une opération programmée d’amélioration de l’habitat, OPAH dont l’objectif sera d’inciter les propriétaires occupants et les bailleurs à mener des travaux d’amélioration des logements grâce à des aides financières. Les réponses sont attendues jusqu’au 31 mai.

La communauté de communes du Grand Pontarlier, par la voix de son président Patrick Genre, a présenté son projet d’OPAH. Crédit Communauté de communes du Grand Pontarlier

Avant de lancer d’importants travaux de rénovation de l’habitat, la communauté de communes du Grand Pontarlier veut définir les problématiques, recenser les projets d’amélioration susceptibles d’être subventionnés par les fonds publics et en établir une stratégie intégrant les moyens financiers à mobiliser. Cette étude, préalable nécessaire confiée à l’association SOLIHA en collaboration avec le cabinet FGn Conseil, devrait ensuite aboutir à une OPAH, opération programmée d’amélioration de l’habitat.

Cette opération se destinera aux propriétaires occupants, soumis à conditions de revenus, aux bailleurs, sous réserve de respect de loyer plafond et ressources locataires, et aux syndicats de copropriétaires. Ils pourront alors bénéficier d’une aide financière, d’une assistance administrative et technique pour réaliser des travaux d’amélioration de leurs logements mais aussi favoriser la remise sur le marché de logements vacants.

Grâce à ce diagnostic complet du parc immobilier mené en amont et à l’évaluation des aides financières et de l’accompagnement à mettre en œuvre, la collectivité , ou non, de lancer son OPAH afin de moderniser son parc privé pour en améliorer la qualité et l’attractivité, répondre aux besoins de la population, lutter contre l’habitat indigne et insalubre mais aussi réduire les consommations d’énergie, adapter le parc au vieillissement et à la dépendance tout en stimulant l’activité des artisans du territoire.

S’exprimer sur son logement

Jusqu’au 31 mai, les habitants du territoire pourront s’exprimer sur leur logement et leur cadre de vie à travers un questionnaire en ligne ou en format papier. L’occasion pour eux de préciser leurs besoins concernant des travaux de rénovation énergétique (isolation, chauffage, ventilation), de réhabilitation de logements dégradés ou insalubres qu’ils soient occupés ou vacants, mais aussi des travaux en lien avec de nécessaires adaptations aux handicaps ou en prévention du vieillissement (accessibilité, sanitaires adaptés…). Enfin, les copropriétés pourront également s’intégrer dans l’opération pour des travaux d’économie d’énergie ou des travaux destinés aux parties communes.

Nadège Hubert