Informations régionales économiques et juridiques
93e année

L’étude Jouffroy et le cabinet Fileas fusionnent au sein d’une SPE

Notariat. Devenant ainsi une des premières sociétés pluri-professionnelles d’exercice créée dans la région, Jouffroy & Fileas est née de la fusion de l’étude notariale dijonnaise Jouffroy & associés et du cabinet d’avocats dijonnais Fileas.

La nouvelle société pluri-professionnelle d’exercice Jouffroy & Fileas, né de la fusion d’un cabinet d’avocats et d’une étude de notaires, compte aujourd’hui dix associés. Jouffroy & Fileas

L’étude de notaires Jouffroy & associés et le cabinet d’avocats Fileas ont dernièrement annoncé leur fusion au sein d’une seule et même société pluri-professionnelle d’exercice. Jouffroy & Fileas notaires et avocats compte ainsi, aujourd’hui, dix associés et quelque 50 collaborateurs répartis sur trois études notariales - Dijon Devosge, Dijon Valmy et Paris - et deux cabinets d’avocats - le cabinet dijonnais historique spécialisé en droit des affaires et un cabinet parisien spécialisé en droit des marques.

« L’objectif de notre rapprochement reposait vraiment sur l’addition des compétences extrêmement complémentaires des notaires et des avocats, témoigne Jérôme Deliry, avocat associé. Nous nous sommes aperçus qu’il y avait des synergies extrêmement importantes, et cette fusion nous permet aujourd’hui de proposer à nos clients une palette beaucoup plus large et un interlocuteur unique qui puisse ensuite faire intervenir autour de lui des compétences élargies de notaires et d’avocats ».

Finalement, comme en témoigne Jérôme Deliry, ce rapprochement permet l’intégration complète de la chaîne pour un dossier particulier pour faire au final gagner du temps au client. « Cela nous donne aussi une épaisseur, une stature extrêmement intéressante. Aujourd’hui, avec 50 collaborateurs et plus de neuf millions d’euros de chiffre d’affaires, ça donne une forme de réassurance pour des clients institutionnels. »

Rapprochement compliqué, mais challenge réussi

« Ce qu’il faut savoir, souligne Jérôme Deliry, c’est que ce type de rapprochement est extrêmement compliqué. Pas tant juridiquement parlant, mais parce qu’il faut vraiment un alignement de la vision. Les notaires et les avocats ont au départ des réflexes différents, des modèles économiques différents et une histoire différente. C’est ce qui me fait dire que ce ne sera pas si simple de dupliquer ce modèle dans l’interprofessionnalité. Si nous l’avons fait entre nous, c’est parce que nous nous connaissions déjà bien avant et il y avait une confiance forte, tant sur les personnalités que dans les compétences. L’initiative est d’ailleurs venue des notaires qui avaient une forte volonté de s’inscrire dans la modernité ».

Côté développement, ce ne sont pas les projets qui manquent à ce nouveau groupe. Un premier axe géographique est en cours avec une étude de notaires et un cabinet d’avocats à Paris. Le droit du vin est aussi à l’étude, avec Joséphine Roux, associée parisienne spécialiste des marques et du droit du vin, qui fédère autour d’elle dans le cadre de cette filière Constance Jouffroy, spécialiste en droit rural, et Jérôme Deliry sur tout ce qui est opération de cession de domaine, de gestion de conflit d’associés et de conflits familiaux. « On veut véritablement ancrer cette logique notaires-avocats », conclut l’avocat associé.

Antonin Tabard