Informations régionales économiques et juridiques
93e année

100 ans de service

Transition Énergétique. Excelsior, entreprise spécialisée dans la conception, la construction et la maintenance de stations-service, fête ses 100 ans cette année. Installée à Besançon, l’entreprise rayonne sur un large quart grand Est du pays. À l’heure de la transition énergétique, la centenaire pense à son avenir.

L’entreprise centenaire Excelsior conçoit, réalise et assure la maintenance des stations-service partout dans le Grand Est. Excelsior

Fondée en 1921 à Besançon, Excelsior a débuté son activité en vendant du carburant et du charbon. A l’Après-Guerre, elle a revendu à Total ses actifs pour se consacrer à la construction et la maintenance de stations-service. Rachetée en 1985 par Jean-Claude Colombet, sa fille Eugénie dirige l’entreprise avec son époux Olivier Dronier depuis 1998 avant de la racheter officiellement en 2011.

« Nous réalisons les projets de stations-service de A à Z. Après les plans, nous réalisons les travaux nécessaires à son implantation : le trou pour la cuve, les tranchées pour les tuyaux, l’électricité, le génie civil, l’installation et la programmation informatique des pompes mais aussi les kiosques, la monétique jusqu’à la mise en place des écrans de publicité » détaille Olivier Dronier.

Que ces pompes se destinent au grand public ou à des usages privés pour l’armée, un réseau de transport en commun ou une entreprise, Excelsior conçoit chaque année de nouveaux équipements et assure l’entretien de près de 400 stations-service sur son territoire.

Un métier d’avenir

L’entreprise a passé les agréments indispensables pour installer des bornes électriques même si ce n’est pas son métier initial. « Entreprise à taille humaine, nous saurons nous mobiliser pour nous convertir et développer de nouvelles compétences » explique Eugénie Dronier. Bien qu’elle soit en mesure de démanteler des stations inexploitées, Excelsior croit au développement de solutions multi-carburants et aux carburants verts à base de végétaux.

Pour l’heure, l’activité ne réduit pas. Après avoir réalisé un chiffre d’affaires de 8,3 millions d’euros en 2020, l’entreprise connait une croissance en 2021 et cherche à recruter des techniciens prêts à se déplacer sur sa zone d’action pour renforcer son équipe de 42 salariés.

Nadège Hubert