Informations régionales économiques et juridiques
93e année

International Paper : 13 millions d’euros pour plus de carton

Investissement. L’américain International Paper débloque 13 millions d’euros pour équiper sa filiale Emballages Laurent à Chalon-sur-Saône. Le site va profiter de l’arrivée de quatre nouvelles lignes de production pour suivre le développement du e-commerce.

Le spécialiste du carton ondulé Emballages Laurent installé à Chalon-sur-Saône va profiter d’un investissement de 13 millions d’euros pour suivre la croissance du marché du e-commerce International Paper

Les ventes de produits sur internet ne cessent d’augmenter et le marché du e-commerce dépasse les 129 milliards d’euros en 2021 soit une hausse de 15,1%. Alors que le secteur représente 10% du marché du carton, le groupe américain International Paper investit 13 millions d’euros sur son site de Chalon-sur-Saône. Créée en 1937, l’entreprise Emballages Laurent a en effet rejoint le giron américain en 1991. Le site, spécialiste du carton ondulé, et ses 230 salariés produisent 900 000 emballages en carton par jour en moyenne, tous formats compris. Ils s’apprêtent à accueillir quatre nouvelles lignes de production. « Avec ces nouveaux équipements, nous allons augmenter notre activité de 50% pour suivre la dynamique de ce secteur » détaille Marc Garnier, directeur général du site.

Le e-commerce en tête

Les quatre nouvelles lignes de transformation du carton reposeront sur quatre machines : deux de quatre points collés, une découpe rotative et une machine de découpe à plat. Destinées en premier lieu au e-commerce, elles concevront à la fois des boites ajustables aux produits et des enveloppes pour les moins épais. « Bien que dédiées en priorité au e-commerce, ces lignes pourront contribuer à servir d’autres secteurs. » Le site de Chalon-sur-Saône travaille avec des acteurs du vin, de la cosmétique, de l’agroalimentaire ou encore de la pharmaceutique situés majoritairement dans un rayon de 300 kilomètres.

Des recrutements ouverts

En parallèle à l’arrivée de ces équipements dont la dernière installation est prévue en fin d’année 2022, l’entreprise prévoit le recrutement d’une vingtaine de salariés. « Nous recherchons des profils de caristes, de conducteurs ou conductrices de ligne et d’aides conducteur. Nous sommes ouverts à tous les profils et affichons notre volonté de féminiser l’industrie » insiste le responsable qui rappelle que les nouveaux arrivants bénéficient d’une formation de six mois.

Nadège Hubert