Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Au Gramme Près, plus de place pour le vrac et le local

Alimentation. L’épicerie vrac de produits locaux Au Gramme Près déménage et s’agrandit. L’entreprise a investi un million d’euros pour donner vie à une idée qui l’associe à de nouvelles activités et génère trois nouveaux emplois. La fourmilière ouvrira autour du 18 octobre prochain.

Au Gramme, plus de place pour le vrac et le local
Julie Collin a voulu créer un lieu convivial voisin de l’épicerie où les produits locaux trouveront une autre façon d’être consommés. (Crédit : JDP)

Avec un chiffre d’affaires multiplié par cinq depuis sa création en 2018, l’épicerie Au Gramme Près a su séduire une clientèle soucieuse de consommer autrement. « Le concept s’appuie sur des produits en vrac, locaux et responsables, en circuit-court et bio », précise Julie Collin, la dirigeante. À côté de cette réussite, la jeune femme a souhaité concrétiser une idée en déménageant son entreprise. « Je voulais créer un tiers-lieu avec des activités complémentaires à l’épicerie, renforcer la démarche de valoriser les producteurs locaux. » Pour transformer son souhait en réalité, Julie Collin a engagé près d’un million d’euros pour acquérir un nouveau local rue du Général Fauconnet et engager d’importants travaux.

De nouveaux emplois

Le nouveau lieu, la Fourmilière, accueillera Au Gramme Près sur un espace plus grand avec de nouveaux produits. « Nous avons environ 1.000 références aujourd’hui et je souhaiterais augmenter ce nombre de 30 à 50 % avec des produits frais par exemple mais aussi plus d’accessoires durables. » Les 600 mètres carrés du local seront également occupés par un café – cantine que feront vivre trois nouveaux salariés. « Le matin et l’après-midi, nous proposerons des boissons et des pâtisseries, le midi, nous aurons une offre de restauration sur place ou à emporter. »

Un dernier espace sera dédié à la Ressourcerie végétale qui donne une seconde vie aux plantes avant qu’elles ne trouvent un nouveau foyer. « Nous aurons un espace pour accueillir les entreprises le temps d’une réunion ou d’un séminaire, au milieu des plantes », précise Chantal Thierry, la responsable de la Ressourcerie. Alors que les travaux vont bon train, le nouveau lieu espère ouvrir ses portes le 18 octobre prochain.

Nadège Hubert