Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Auxerre : Clap de fin pour Figeac Aéro

Aéronautique. Après plusieurs mois de procédure, le tribunal de commerce d’Auxerre a prononcé la fin de l’activité de l’équipementier aéronautique, faute de repreneur. C’est un nouveau coup dur pour le bassin industriel icaunais qui se préparait déjà au départ de Benteler de son site de Migennes.

DR

Dans la Plaine des Isles, les 51 collaborateurs de Figeac Aéro redoutaient depuis plusieurs jours la sentence du tribunal de commerce d’Auxerre. Elle est tombée lundi dernier. En liquidation judiciaire avec poursuite d’activité depuis le 7 février dernier, les juges consulaires ont entériné la fin de l’activité de ce sous-traitant de l’aéronautique.

Des effectifs divisés par deux

La crise du secteur liée à la pandémie a été fatale à l’industriel icaunais aux carnets de commandes désespérément vides ou presque depuis près de deux ans. Figeac Aéro avait divisé par deux ses effectifs pour tenter de surmonter les turbulences. En vain. Aujourd’hui, il reste à déterminer la date précise de la fermeture effective.

Cette décision intervient après l’annonce, à l’automne, de la fermeture de l’usine migennoise de Benteler qui va laisser, à terme, près de 400 salariés sans emploi. La première vague de départ devrait intervenir dans les prochaines semaines. L’industriel allemand, sous-traitant de Stellantis, de Volvo et de Renault, a choisi de délocaliser l’activité sur ses sites espagnols.

Stéphane Bourdier