Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Clap de fin pour les aquariums boule

Animaux. Pour lutter contre la maltraitante animale, Agrobiothers Laboratoire à Cuisery fait le ménage dans ses rayons.

Exit les aquariums boule, Agrobiothers ne commercialisera désormais plus que des aquariums avec une contenance supérieure à 15 litres. Dénoncés pour leur insuffisance en terme de filtration et d’oxygénation et déjà interdits dans plusieurs pays, la star de l’aquarium domestique est jugée inadaptée avec la nouvelle démarche vertueuse du numéro 1 de l’aquariophilie. Les laboratoires Agrobiothers à Cuisery ont ainsi décidé de s’attaquer à la maltraitance animale en retirant de leurs rayons une vingtaine de références, dont les colliers anti-aboiement pour chien. Des articles qui participent, selon Matthieu Lambeaux, PDG de l’entreprise, à la « gadgétisation de l’animal domestique ».

« Agrobiothers devient ainsi la première entreprise dans le petcare (soins aux animaux) à agir en créant des produits bons pour l’animal et pour la planète. Agrobiothers intègre une mission environnementale et sociétale au sein de ses statuts et adopte la qualité de société à mission, tel que défini dans la loi PACTE ». Fournisseurs essentiels des magasins spécialisés dans le marché des animaux de compagnie depuis les années 1970, les laboratoires Agrobiothers avaient décidé en 2020 d’un repositionnement écoresponsable pour répondre aux attentes des consommateurs. Des articles aujourd’hui jugés incompatibles avec la bien-traitance animale et qui ont représenté en 2021 un chiffre d’affaires d’un million d’euros sur les 70 millions annuels générés par l’entreprise.

Antoine Gavory