Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Créativ’ et Randstad font la lumière sur le marché de l’emploi invisible

Emploi. Créativ’ et Randstad ont présenté les résultats, au premier trimestre 2022, de l’observatoire du marché de l’emploi pour les différents territoires côte-d’oriens. Un véritable outil de pilotage qui regroupe des données sur le marché visible de l’emploi mais également sur le marché dit “invisible”.

La présidente de Créativ’, Océane Charret-Godard (au centre de la photo), a présenté les résultats du nouvel observatoire du marché de l’emploi en Côte-d’Or, aux côtés de Patrick Vanoli, directeur pôle intelligence marché du groupe Randstad, et Céline Degremont, coordinatrice du Daq 2.0 de Dijon. JDP

Au premier trimestre 2022, les offres d’emploi en Côte-d’Or ont progressé de 37 % par rapport au dernier trimestre 2021 et trois recrutements sur dix sont réalisés grâce au marché invisible. Ce sont en tout cas les principaux enseignements à retenir de cette nouvelle édition de l’observatoire du marché de l’emploi pour les différents territoires côte-d’oriens mené de concert avec Créativ’ et Randstad. «  Cet outil innovant pour le territoire est né d’un constat que nous avons réalisé il y a un an que la métropole résistait plutôt bien lors de crises et que ces dernières étaient amoindries par la diversification des secteurs d’activités  », confie Océane Charret-Godard, présidente de Créativ’ et conseillère de Dijon métropole déléguée à l’emploi.

L’industrie en tête sur le secteur de Beaune

Véritable outil de pilotage, ce dernier permet aux recruteurs d’avoir accès à des données sur le marché visible de l’emploi, mais aussi sur le marché dit “invisible”. «  Aujourd’hui, il devient indispensable, pour les recruteurs comme pour les candidats, d’avoir une bonne connaissance du marché de l’emploi, estime Patrick Vanoli, directeur du pôle intelligence marché au sein du groupe Randstad. Cela permet notamment d’adapter ses recherches en fonction des compétences attendues et de celles disponibles  ».

Si cet observatoire reprend les différents critères principaux (nombre d’offres, type de contrat, etc.), il étudie aussi le marché invisible (recrutements réalisés sans publication d’annonces) et propose une étude affinée pour chaque territoire par métiers et par domaines d’activité. On apprend notamment que si le tertiaire est un domaine particulièrement pourvoyeur d’emplois en Côte-d’Or, c’est l’industrie qui prend la tête sur le secteur de Beaune avec des métiers particulièrement axés sur le viticole.

Antonin Tabard