Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Crossject se développe sur le continent nord-américain

Santé. L’entreprise dijonnaise à l’origine du premier système breveté d’auto-injection sans aiguille, Crossject, vient de signer un accord de licence aux États-Unis et au Canada pour améliorer la prise en charge de l’insuffisance surrénalienne aiguë.

JDP

Le laboratoire Crossject, exppert de l’injection sans aiguille, vient de signer un accord exclusif de licence, promotion et distribution aux États-Unis et au Canada avec Eton Pharmaceuticals pour l’auto-injecteur Zeneo Hydrocortisone, pour améliorer la prise en charge de l’insuffisance surrénalienne aiguë. En contrepartie, Eton Pharmaceuticals, spécialisé dans le développement et la commercialisation de produits pharmaceutiques innovants en endocrinologie, s’est engagé à verser cinq millions de dollars (soit un peu plus de 4,2 millions d’euros) à Crossject d’ici la commercialisation de Zeneo Hydrocortisone. «  La signature de cet accord est une nouvelle illustration (après la signature d’un accord avec le leader allemand de l’épilepsie) de notre maturité, confie Patrick Alexandre, fondateur de Crossject. L’ouverture de notre filiale américaine se traduit d’une façon générale par une intensification sensible des discussions commerciales dans cette partie du monde. D’ailleurs, nos équipes sont totalement mobilisées pour répondre à cette formidable opportunité qu’est l’appel à projets de la Barda (l’autorité du département de la santé et des services sociaux des États-Unis chargée de l’acquisition et du développement de contre-mesures médicales, Ndlr) pour des auto-injecteurs de Midazolam, publié le 17 juin dernier  ».

Une avancée majeure pour les patients

L’insuffisance surrénalienne aiguë concerne 600.000 personnes dans le monde. Sa prévalence est en augmentation et le risque d’insuffisance surrénalienne aiguë en cas d’insuffisance surrénale est d’environ six à dix cas par 100 patients-année. L’auto-injecteur Zeneo Hydrocortisone constitue donc une réponse innovante dans le traitement d’urgence, en permettant en particulier aux malades de mieux gérer leur pathologie. Cette capacité à apporter une réponse efficace à un besoin médical non couvert a convaincu le laboratoire Eton Pharmaceuticals du potentiel de Zeneo Hydrocortisone. C’est pourquoi le leader américain de l’insuffisance surrénale a signé un accord de licence pour diffuser et promouvoir le médicament aux États-Unis et au Canada. Les patients de la communauté de l’insuffisance surrénalienne expriment depuis longtemps le besoin d’un auto-injecteur d’hydrocortisone, plus simple d’utilisation que la solution actuelle. En effet, jusqu’à présent, la prise en charge de la forme aiguë repose sur l’utilisation d’un kit de secours en 12 étapes. De plus, l’usage d’une seringue pour l’injection est un frein, notamment pour les malades jeunes. Ainsi, Zeneo Hydrocortisone constitue un kit de secours rapide et simple d’utilisation pour les patients et leur entourage. L’usage de ce kit ne nécessite que deux étapes seulement. Il permet en outre une auto-injection simple et intuitive, y compris par des non-professionnels de la santé.

Depuis maintenant huit ans, Crossject collabore avec l’Association Surrénales, pour le développement de ce nouveau produit. «  Les patients atteints d’insuffisance surrénalienne ont un besoin urgent d’un dispositif simple et rapide pour gérer les crises d’insuffisance surrénalienne aiguë. Nous espérons vivement que cet accord avec Eton Pharmaceuticals accélère la mise à disposition d’un système d’auto-injecteur d’hydrocortisone en France  », explique Christine Rougeau, responsable scientifique de l’Association Surrénales.

Rédaction JdP