Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Des tiers-lieux pour tout et pour tous dans le Doubs

Artisanat. Les tiers-lieux se multiplient, soutenus par France Relance dans le cadre des Fabriques de Territoire. Dans le Doubs, quatre ont été labellisées. Outre la Fabrique numérique de Besançon – Planoise, la Fabrique située aux Premiers Sapins, le KLab à Houtaud, l’Arête a été inaugurée le 1er mars à Besançon.

DR

Le ministère de la Cohésion sociale définit les tiers-lieux comme « des espaces physiques pour faire ensemble : coworking, campus connecté, atelier partagé, fablab, garage solidaire, social place, makerspace, friche culturelle, maison de services au public… Les tiers-lieux sont les nouveaux lieux du lien social, de l’émancipation et des initiatives collectives. »

Développés grâce au déploiement du numérique partout sur le territoire, chacun a sa spécificité, son mode de fonctionnement et de financement. Ils ont en commun de faciliter les rencontres, les interactions, de favoriser la créativité ou encore les projets collectifs. Pour encourager ces sites, le gouvernement a lancé l’appel à manifestation d’intérêt « Fabriques de territoire » en 2019. Ce dispositif de l’État consiste à financer le fonctionnement de 300 Fabriques, entre 75.000 à 150.000 euros sur trois ans, afin que ces structures trouvent leur équilibre économique.

Des Fabriques dans le Doubs

Alors que dans le Doubs, le KLab figure parmi les 20 nouvelles Fabriques de territoire annoncées en décembre dernier pour rejoindre les 280 déjà sélectionnées ; Jean-François Colombet, préfet du Doubs, Natacha Vieille, sous-préfète à la Relance, Anne Vignot, maire de Besançon, Cyril Devesa, président du Sybert, Dominique Aubry-Frelin, vice-présidente de la CAF du Doubs ont inauguré le 1er mars à Besançon « la base » de l’Arête. Ce tiers-lieu dédié à la création de médiation culturelle réunit trois acteurs, l’Arête, le café des pratiques et l’École des pratiques.

Sur place, artistes, artisans, créateurs, bricoleurs amateurs et animateurs se retrouvent autour d’un atelier partagé et d’une matériauthèque. Cette nouvelle Fabrique de Territoire propose ateliers d’initiation aux techniques artistiques, ouvert à tous, ainsi qu’un espace de co-working à destination des artisans. L’Arête se déplace également dans le département afin de développer le lien social autour de la créativité et dans l’objectif de sensibiliser les publics à la transition écologique.

Nadège Hubert