Informations régionales économiques et juridiques
93e année

En Saône-et-Loire, les entreprises s’engagent

Social. Lancé par l’État, le dispositif « Les entreprises s’engagent » a trouvé un écho en Saône-et-Loire par le biais de Nicolas Chevalier, dirigeant de So Bag, désireux de faire de l’inclusion économique une réalité. Le 8 juin prochain, le club se réunira autour de la thématique du handicap.

Logo du salon {"Les Entreprises s'engagent"} en Saône-et-Loire
Le club des entreprises s’engagent de Saône-et-Loire se réunira le 8 juin prochain autour du thème du handicap.

Convaincu que les entreprises ont un rôle à jouer pour construire une société plus durable et solidaire, Nicolas Chevalier a fondé le club de Saône-et-Loire des « Entreprises s’engagent », dispositif lancé par le gouvernement pour promouvoir l’inclusion dans l’économie. « Les thématiques portent sur l’emploi des personnes les plus vulnérables que ce soit à travers des actions à destination des jeunes, des réfugiés, des personnes en situation de handicap ou celles placées sous-main de justice » précise Astrid Bolot, collaboratrice de Nicolas Chevalier. Le dirigeant de So Bag, fabricant reconnu sur le marché des Big Bag standards et sur mesure, a réuni une trentaine d’entreprises du département dans la démarche. De la microentreprise au grand groupe, de la PME à l’ETI, de l’économie sociale et solidaire à l’économie plus classique, tous les secteurs peuvent intégrer le club. « C’est une occasion de découvrir de nouvelles choses, de s’ouvrir à de nouveaux profils et d’échanger avec des entreprises qui l’ont fait. » Dans une période de recrutement complexe, l’inclusion apporte une réponse.

Vers tous les publics

Après avoir mutualisé l’accueil de stagiaires de troisième en 2021, le club des entreprises s’engagent de Saône-et-Loire se réunira le 8 juin prochain pour aborder la question du handicap. La réunion portera d’abord sur les enjeux de l’inclusion et de l’ESS en Saône et Loire en connectant notamment les entreprises solidaires et circulaires aux opportunités économiques générées par l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Les rencontres permettront également de découvrir la nouvelle plateforme de l’inclusion, un service public numérique qui met en relation des candidats éloignés du monde professionnel avec des entreprises solidaires. Enfin, outre une présentation des services d’Atesia, opérateur d’insertion, la réunion donnera à voir des solutions d’assistance informatique pour l’accueil de collaborateurs mal et non-voyants.

Nadège Hubert