Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Environnement : Kronospan sous étroite surveillance

Environnement. Par arrêté préfectoral du 12 octobre 2021, une Commission de suivi de site a été mise en place afin de rendre compte de la bonne conformité de l’unité de fabrication de panneaux de particules de bois, aux regards des installations classées pour la protection de l’environnement. La première réunion s’est tenue hier sous la présidence de Dominique Yani, sous-préfète d’Auxerre.

Kronospan

Les rejets atmosphériques émis par l’usine de placage et de fabrication de panneaux de particules de bois sont dans le collimateur de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal). La Commission de suivi de site s’est réunie pour la première fois à la préfecture de l’Yonne avec, à l’occasion, la présence du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis).

« Cette commission a été créée, par arrêté préfectoral du 12 octobre 2021, en application de l’article L. 125-2-1 du Code de l’environnement qui prévoit que le préfet peut créer une commission de suivi de site autour d’une installation classée pour la protection de l’environnement soumise à autorisation lorsque les nuisances, dangers et inconvénients présentés par cette installation le justifie », souligne le représentant de l’État.

Des aménagements en 2022

À l’issue de la réunion, l’industriel, qui emploie une centaine de personnes à Auxerre, s’est engagé à investir 25 millions d’euros afin d’améliorer la qualité de ses rejets, en installant, au printemps prochain, un séchoir à bandes et deux chaudières biomasse. Il a donné son accord « pour communiquer aux membres de la commission l’étude des risques sanitaires réalisée par un bureau d’études indépendant ».

« Le service d’inspection des installations classées de la Dreal a rappelé que le contrôle renforcé des installations exercé par les services de l’État sera poursuivi. Les contrôles sur site permettent de s’assurer des actions de mise en conformité du site, de vérifier les suites données par l’entreprise aux arrêtés préfectoraux de mise en demeure et de mettre en place les astreintes financières si nécessaire. »

Stéphane Bourdier