Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Injectplast fait le choix du plastique recyclé

Environnement. À Dampierre-les-Bois (Doubs), Injectplast investit 380.000 euros pour produire des plastiques plus responsables. Engagée sur la voie du recyclage depuis plusieurs années, l’entreprise passe au niveau supérieur.

Injectplast fait le choix du plastique recyclé. DR

Spécialiste de l’injection plastique, Injectplast travaille en sous-traitance notamment pour le secteur automobile ou l’industrie mais produit également des scellés, des plaquettes d’identification ainsi que des jalons de délimitation en plastique. Pour répondre à la transition qui s’opère, l’entreprise aux cinq salariés transforme peu à peu ses équipements pour privilégier les plastiques et produits recyclés.

« Nous recyclions déjà des big bag, du déchet marin ou industriel, nous ajoutons aussi des granules faites de copeaux de bois et d’huile de friture usager dans du plastique neutre » détaille Frédéric Rigal, dirigeant d’Injecplast. Les motivations de ces changements répondent aussi à un enjeu économique. « Le coût à l’achat du plastique neutre et les difficultés à se fournir encouragent à trouver des alternatives. »

Renforcer la place du recyclé

Après avoir engagé 280.000 euros en 2020 pour une presse à injection 50 – 75 et 150 tonnes, trois broyeurs pour recycler le plastique et un laser de marquage, Injectplast débloque une nouvelle enveloppe de 380.000 euros, soutenu à hauteur de 174.000 euros par l’Ademe dans le cadre de son programme Orplast. « Nous allons acquérir une nouvelle machine d’injection plastique ainsi qu’un nouveau broyeur et des moules d’injection. » Du côté des propriétés de ces produits associant plastique recyclé et neutre, l’entreprise réalise des tests et assure arriver à des équivalences voir parfois des améliorations.

« Nous avons des jalons de délimitation à 100% en plastique recyclé. » Injectplast poursuit ses démarches pour aller plus loin, testant les plastiques ménagers, de la chaise de jardin au tupperware en passant par la bouteille de shampoing. « Nous avons un problème sur les bouteilles d’eau ou de jus de fruits mais on travaille dessus. » Injectplast coupe, broie et réinjecte des plastiques de tous horizons.

Nadège Hubert