Informations régionales économiques et juridiques
93e année

L’OAH dévoile un plan d’investissement décennal de 135 millions d’euros

Investissement. Le bailleur social auxerrois a reçu le soutien de la Banque des territoires pour boucler son Plan stratégique de patrimoine (PSP) à dix ans. Ce dernier intègre, notamment, les opérations de renouvellement urbain dans les quartiers Sainte-Geneviève et des Rosoirs.

Vincent Vallé reçoit le soutien de Mathieu Aufauvre
Le président de l’OAH Vincent Vallé a reçu le soutien de Mathieu Aufauvre, directeur régional de la Banque des territoires.

Devant un aréopage d’élus et de professionnels, le président del’Office auxerrois de l’habitat (OAH), Vincent Vallé, et le directeur régional Bourgogne-Franche-Comté de la Banque des territoires, Mathieu Aufauvre, ont officialisé, mardi 10 mai, « la souscription à quatre millions d’euros de titres participatifs émis par l’OAH », lors de la présentation du Plan stratégique de patrimoine (PSP). Cette feuille de route vise à programmer les opérations de développement et d’entretien du patrimoine bâti lors des dix prochaines années.

OAH soutient le secteur du logement social dans l’Yonne

« Au total d’ici 2031, 135,5 millions d’euros seront consacrés à la démolition de 465 logements ; la rénovation de 978 autres ; et 290 constructions. En souscrivant aux quatre millions d’euros de titres participatifs émis par l’Office auxerrois de l’habitat, la Banque des territoires accompagne ces projets et la réalisation du PSP de l’OAH, et soutient ainsi le secteur du logement social dans l’Yonne », se félicite celui qui loge aujourd’hui près d’un tiers de la population d’Auxerre.

Parmi les investissements immobiliers d’envergure portés par le bailleur social figurent les opérations du Nouveau programme de renouvellement urbain (NPRU) dans les quartiers auxerrois de Sainte-Geneviève et des Rosoirs, ainsi que « nombreuses opérations de réhabilitation pour répondre notamment aux obligations de la loi Climat et Résilience et de constructions dans le cadre du Plan de cohésion sociale ».

Stéphane Bourdier